Altercation et coup de feu à Saint-Livres

chargement

Violence Un propriétaire d'une ferme foraine à Saint-Livres a fait usage de son fusil de chasse samedi pour intimider deux cyclistes. Lui et sa famille ont été interpellés par les gendarmes.

  30.09.2012, 16:06
L'entrée de la clairière où s'est déroulée l'altercation est marquée par un panneau interdisant l'accès.

Samedi vers 17 heures, deux cyclistes anglais de 38 et 40 ans s’adonnant au VTT dans la région de St Livres, ont pénétré dans une clairière au lieu-dit « Plan de l’Eglaise » où se trouve une ferme entourée de clôtures électriques.

Les deux sportifs se sont trouvés face au fils du propriétaire qui leur a demandé de quitter immédiatement les lieux. Le propriétaire de la ferme est également intervenu menaçant les deux cyclistes et une altercation verbale entre ces personnes a éclaté. Peu après, le père est allé chercher un fusil de chasse et a tiré un coup de feu pour les intimider. Les deux sportifs ont quitté les lieux et immédiatement avisé la police via le numéro d’urgences 117. Personne n’a été blessé lors de ces faits.

Il refuse de se rendre au poste

La Police cantonale a pris contact téléphoniquement avec le propriétaire de la ferme pour lui demander de se rendre au poste. Devant son refus, un important dispositif policier a été mis en œuvre. Vers 19h30, à proximité de la ferme, un véhicule tout terrain a été intercepté par les gendarmes. A l’intérieur se trouvaient le propriétaire de la ferme, un Suisse de 55 ans, son épouse âgée de 49 ans, et leur fils âgé de 25 ans. Les gendarmes ont dû faire usage de la force et de la contrainte pour maîtriser ces trois personnes oppositionnelles et refusant d’obtempérer. Elles ont ensuite été conduites dans les locaux de police pour la suite des opérations. Lors de la perquisition effectuée dans la ferme foraine, les policiers ont trouvé l’arme, un fusil de chasse calibre 12 et de la munition.

Le père a été entendu par les inspecteurs de la Police de sûreté, puis par le procureur de service pour mise en danger de la vie d’autrui et violences contre fonctionnaires et le fils pour violence contre fonctionnaires. Ils ont été gardés en détention pour la nuit. Les deux cyclistes ont déposé une plainte pénale. Le procureur adressera au Tribunal des mesures de contrainte une demande de mise en détention provisoire du père. Le fils est rentré chez lui dimanche en fin d'après-midi.

Les inspecteurs de la Police de sûreté poursuivent leurs investigations sous la direction du procureur afin de déterminer les circonstances exactes de ces deux altercations. Cet événement a nécessité l’engagement de huit patrouilles de la gendarmerie et du DARD, ainsi que des inspecteurs de l’Unité judiciaire, de la région judiciaire Ouest et de l’Identité judiciaire de la Police sûreté.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Restriction de circulationLa route entre Gimel et Saint-George est ferméeLa route entre Gimel et Saint-George est fermée

PolitiqueA Gimel, l’exécutif sera mieux rémunéréA Gimel, l’exécutif sera mieux rémunéré

TribunalNyon: un père condamné à la prison pour avoir maltraité deux de ses enfantsNyon: un père condamné à la prison pour avoir maltraité deux de ses enfants

JusticeChâteau d’Allaman: probable procès en seconde instanceChâteau d’Allaman: probable procès en seconde instance

ExpositionA Morges, le Musée Forel explore les paysages de la nostalgieA Morges, le Musée Forel explore les paysages de la nostalgie

Top