Ambulancière pour les animaux

chargement

MÉTAMORPHOSE A cinquante ans, elle choisit de gagner moins mais de vivre beaucoup mieux.

  27.10.2016, 23:13
Premium
Christine Jaques avec deux de ses chiens, «Punky» dans ses bras et «Marietta», mélange de pitbull et de lévrier, arrivée d’Espagne à l’âge d’un an. Marietta était couverte de cicatrices dont une grosse suture sur la poitrine. Il lui a fallu une année pour ne plus paniquer ni craindre l’abandon.

Anne Devaux

adevaux@lacote.ch

Enfant, Christine Jaques habitait à Nyon, au chemin d’Eysins. «C’était au milieu des champs, à cette époque» se souvient-elle. Déjà, elle ramenait les animaux qu’elle trouvait sur son chemin.

Aujourd’hui, Christine Jaques a 53 ans, elle est veuve depuis onze ans, et raconte son parcours professionnel en peu de mots: «J’étais caissière à la Migros de Rolle depuis douze...

À lire aussi...

RécompenseAvec le Domaine Kursner, le titre de Cave suisse de l’année revient encore sur La CôteAvec le Domaine Kursner, le titre de Cave suisse de l’année revient encore sur La Côte

NyonNyon: il tente de voler des lignes de contact des CFF et finit paraplégiqueNyon: il tente de voler des lignes de contact des CFF et finit paraplégique

PatrimoineMorges: le musée des pompiers risque de se retrouver sans toitMorges: le musée des pompiers risque de se retrouver sans toit

GastronomieTolochenaz: des plats d’ici disponibles 24h/24Tolochenaz: des plats d’ici disponibles 24h/24

Finances communalesLes Aubonnois gardent leur taux d’impositionLes Aubonnois gardent leur taux d’imposition

Top