07.01.2019, 05:00
Lecture: 8min

Un troupeau de moutons d’Aubonne fait encore la transhumance

Premium
chargement
Avant d'entamer une longue marche avec ses bêtes, le berger Nicola Toscano profite d'une pause café à la chaleur d'un feu. Le Grison avait dormi dans sa fourgonnette à deux pas des moutons, à l'abri d'une clairière sous la commune de Bavois. Les agneaux et agnelles sont propriété des frères Benzoni à Aubonne.

Reportage Année après année, Jacques et Jean-Pierre Benzoni, éleveurs de moutons et marchands à Aubonne, confient leur jeune troupeau à un berger à l’occasion de la transhumance.

«Ce n’est pas romantique comme dans les films, la réalité est parfois plus crue», prévient Nicola Toscano de son accent chantant, tout droit venu des Grisons. Et pourtant, en ce lundi 31 décembre, lorsque l’on rejoint le berger et ses 427 agneaux, un peu en dessous de Bavois, l’image semble idyllique. Le berger grison vient de faire un feu, il attend le café chaud qu’on lui avait promis. Le...

À lire aussi...

VaudVaccin anti-Covid: Vaud mise sur un système utilisé par PaléoVaccin anti-Covid: Vaud mise sur un système utilisé par Paléo

Bug«La Côte»: votre journal digital à nouveau disponible«La Côte»: votre journal digital à nouveau disponible

ÉcologieLa Côte: vos déchets encombrants prennent désormais le train pour polluer moinsLa Côte: vos déchets encombrants prennent désormais le train pour polluer moins

JusticeTribunal: «Vous mériteriez douze ans de prison»Tribunal: «Vous mériteriez douze ans de prison»

SolidaritéMorges: l’épilogue de l’incroyable histoire du vendeur de marronsMorges: l’épilogue de l’incroyable histoire du vendeur de marrons

Top