Aubonne: les Burnet quittent leurs chèvres mais pas la Croix-de-Luisant

chargement

Agriculture Eleveurs caprins depuis 1979 à la Croix-de-Luisant, Gisèle et Jean-François Burnet transformaient le lait de leurs chèvres en un fromage réputé. Les Aubonnois ont remis l’exploitation à un jeune couple au tout début de l’année.

 27.02.2021, 17:00
Lecture: 5min
Premium
Gisèle et Jean-François Burnet (à dr.) viennent de remettre leur exploitation en fermage à Gala et Fabien Berlie (à g.). Le couple va poursuivre l'élevage des chèvres et la fabrication du fromage comme auparavant.

«Vous travaillez beaucoup pour un retraité», lance-t-on à Jean-François Burnet, plongé dans une tranchée devant sa maison de la Croix-de-Luisant, sur les hauts d’Aubonne. «Je bricole, répond-il dans un grand éclat de rire. La retraite, ce n’est que du plaisir!» Un avis partagé par son épouse Gisèle qui, à notre arrivée, était, elle, plongée dans la lecture d’un...

À lire aussi...

Éleveurs vs antispécistes (1/4)"On a du sentiment pour ces bêtes": Jean-François Burnet, éleveur à Aubonne"On a du sentiment pour ces bêtes": Jean-François Burnet, éleveur à Aubonne

AUBONNEA la Croix-de-Luisant,  la chèvrerie a tracé sa voieA la Croix-de-Luisant,  la chèvrerie a tracé sa voie

Top