Château d’Allaman: le procès de l’ex-propriétaire a tout du sac de nœuds

chargement

Tribunal Un château, des millions, des poèmes et des accusations: mardi à Nyon, l’ancien propriétaire de l’édifice comparaissait devant la justice pour la première des deux journées de ce procès. Il est accusé d’abus de confiance, d’escroquerie, de gestion déloyale qualifiée et de faux dans les titres.

 22.09.2021, 09:49
Lecture: 4min
Premium
L'ex-propriétaire du château d'Allaman se retrouve sur le banc des accusés.
Rappel des faits
En 2006, un homme d’affaires allemand, expert dans la rénovation et la vente de biens immobiliers d’exception, achetait le château d’Allaman et créait la société du même nom. Entre 2009 et 2013, la bâtisse était rénovée en profondeur.

En 2013 toujours, une investisseuse canadienne déposait plainte à l’encontre du propriétaire. En 2018, à la requête, entre autres, de JP Morgan, créancier hypothécaire de 1er rang, le château avait été mis aux enchères par l’Office des poursuites du district de Morges. Estimé à 46 millions...

À lire aussi...

JusticeChâteau d’Allaman: probable procès en seconde instanceChâteau d’Allaman: probable procès en seconde instance

Top