26.12.2018, 07:00
Lecture: 5min

Dans son appartement à Begnins, Françoise Barbay vit avec plusieurs centaines de chats

Premium
chargement
Dans ses mains Françoise Barbay tient le premier chat de sa collection, une théière ramenée d'Angleterre par son beau-frère, en 1986. Derrière elle, dans une étagère qui autrefois servait à entreposer les étiquettes de vin, sont exposés diverses pièces de sa collection.

Série collectionneurs Des chats, Françoise Barbay en a partout, que ce soit dans son logement ou autour de l’habitation du domaine viticole de Sarraux-Dessous à Begnins. Pourtant, un seul, «Gribouille» 17 ans, est vivant.

Ils sont sur les supports à linge, sur des boîtes, en bricolage, pot à fleurs, porte CD, bougeoir, dans la bibliothèque, sur le meuble du corridor, le rideau de douche, en porte-papier toilette ou décorent la plate-bande. Les chats, sous toutes leurs formes, sont partout chez Françoise Barbay. «J’en ai compté 347, mais je pense que j’en ai oublié», dit-elle d’entrée. Effectivement, au fil de la conversation ou du regard qui se...

À lire aussi...

CoronavirusComment le Covid nuit aux finances des hôpitaux de Nyon et de MorgesComment le Covid nuit aux finances des hôpitaux de Nyon et de Morges

Fait diversTolochenaz: accident de travail sur un chantierTolochenaz: accident de travail sur un chantier

LoisirsLes patinoires peuvent enfin accueillir quelques fans de glisseLes patinoires peuvent enfin accueillir quelques fans de glisse

PolitiqueMorges: en lice pour la Muni, Laetitia Bettex entre au Conseil communalMorges: en lice pour la Muni, Laetitia Bettex entre au Conseil communal

UrbanismeMorges: le lifting du collège de Chanel fait grincer des dentsMorges: le lifting du collège de Chanel fait grincer des dents

Top