Denens recherche des joueurs de football

chargement

Théâtre Après le succès du «Destin de Jean-Louis» en 2013 et 2014, les Hurluberlus jouent «L’Amour foot», ce week-end à Denens.

  29.10.2015, 14:25
C'est l'amour fou entre La Castou et ses comédiens, ici Jan Kocher. Le municipal de Ballens est syndic de Denens dans la pièce de théâtre.

La commune de Denens n’a pas de stade de football, ni un véritable terrain, mais compte un club de foot. Toutefois, ce dernier est en manque d’effectifs. Pour le prochain match, l’équipe ne peut aligner que huit joueurs, pas suffisant pour espérer une victoire. La solution pourrait venir du «messi-ibrahimovic-platini mais avant la Fifa» habitant le village. Mais ce dernier, Franjo Alanic, est le meneur d’une équipe de délinquants. Ils ont commis divers délits; des incidents qui ont engendré une colère des villageois. Une situation délicate à gérer pour le syndic peu avant les élections.

Heureusement, tout ceci, ou presque puisque Denens n’a effectivement pas de terrain de foot, n’est Autre que la trame d’«Amour foot». Une comédie de Robert Lamoureux revue par la troupe de théâtre amateur de Denens, les Hurluberlus, et mise en scène par La Castou.

Retrouvez la suite de l'article dans nos éditions paysantes de vendredi 30 octobre.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RoutesAccident entre Aubonne et Lavigny: le motard a perdu la vieAccident entre Aubonne et Lavigny: le motard a perdu la vie

RoutesAubonne- Lavigny: «accident grave» et route ferméeAubonne- Lavigny: «accident grave» et route fermée

PrédateurMollens: «Le loup était à trois mètres de moi!»Mollens: «Le loup était à trois mètres de moi!»

ConcertLe radeau de Stephan Eicher va amarrer à GimelLe radeau de Stephan Eicher va amarrer à Gimel

TerritoireLe Parc Jura vaudois en chemin vers le renouvellement de son labelLe Parc Jura vaudois en chemin vers le renouvellement de son label

Top