11.10.2018, 16:23

Des pastilles orange collées sur les boîtes aux lettres sèment le trouble à Cossonay

chargement
Ces petits points orange sont apparus sur les boîtes aux lettres de Cossonay, en fin de semaine dernière. Les habitants ont cru à des repérages effectués par des cambrioleurs.

 11.10.2018, 16:23 Des pastilles orange collées sur les boîtes aux lettres sèment le trouble à Cossonay

Courrier Depuis une semaine, bon nombre d’habitants de Cossonay s’inquiètent de l’apparition de petites pastilles orange autocollantes sur leurs boîtes aux lettres. Ils craignent des repérages effectués par des cambrioleurs. La vérité est tout autre!

Vendredi 5 octobre. De petites pastilles orange fleurissent sur les boîtes aux lettres de plusieurs habitants de Cossonay. Chemin Prés-du-Dimanche, Chemin du Verger, Chemin des Terrailles, route d’Aubonne ou Chemin du Signal… elles pullulent. Très vite, les questions fusent dans les quartiers et sur les réseaux sociaux: à quoi servent ces autocollants?

Certains, inquiets, pensent à une marque laissée par des voleurs. D’autres songent à un jeu d’enfants ou aux distributeurs de journaux. «J’habite ici depuis 1988 et je n’avais jamais vu ça, confie une habitante. Cela m’a surprise car seulement deux personnes avaient cette pastille dans l’immeuble et les propriétaires des appartements étaient justement absents. J’ai cru que des cambrioleurs faisaient des repérages… J’ai hésité à appeler la police!» 

Il aura fallu près d’une semaine et de nombreux coups de fil pour finalement percer le mystère! Ces pastilles ont été collées par un porteur chargé de la distribution du «Journal de Cossonay». La raison? L’autocollant orange sert à reconnaître rapidement les boîtes aux lettres où il faut distribuer le journal. Mais personne n’a été averti de cette pratique, même pas le rédacteur en chef de l’hebdomadaire Pascal Pellegrino. 

Changement de distributeur et oubli de communication

Cette nouveauté est due à une modification dans la manière de distribuer les journaux sur cette zone, confirme La Poste: «En raison d’une réorganisation des tournées des facteurs dans la région de Cossonay, La Poste a constaté qu’elle n’était plus en mesure de garantir la distribution de journaux avant 12h30, explique Laurent Savary, responsable communication pour la Suisse romande. L’entreprise Epsilon a été mandatéepour effectuer cette tâche à Cossonay. Le porteur a fixé ces pastilles afin de voir où il faut distribuer le «Journal de Cossonay» et pour éviter d’en déposer plusieurs dans une même boîte les jours de tirages élargis.»

De cette façon, la livraison du journal est assurée avant 9h le matin. La pratique des pastilles est courante dans différentes autres régions. La Poste confirme toutefois qu’elle aurait dû informer ses clients de l’installation de ces autocollants et compte rattraper cet oubli. Une communication à ce sujet sera faite prochainement. Car ces pastilles orange feront définitivement partie du paysage.


La Côte - Actualités régionales de la Côte, nationales et internationales

La page que vous cherchez n’existe pas ou plus

Faites une nouvelle recherche

Top
Top