Grogne autour de la "Luna" de Saint-Prex

chargement

Festival A Saint-Prex, la structure "Luna" qui abrite le St. Prex Classics ne fait pas que des heureux. Les mécontents s'expriment.

Par Fabienne Morand
  30.07.2013, 17:02
Le fait de ne pas pouvoir circuler correctement, ni de voir l'horloge, dérange certains habitants de Saint-Prex.

«Nous ne sommes pas contre le St. Prex Classics, tient à souligner d’emblée Jean-Bernard Susstrunk, habitant du bourg de Saint-Prex. D’ailleurs, la plupart des opposants sont eux-mêmes des mélomanes et nous avons un respect pour la structure. Mais le problème, dès le départ, est l’emplacement du festival». Avec sa femme, Marie-Claire, et deux autres villageois, Michel Minder et Sylvia Maduz, l’équipe a convié quelques journalistes pour tenter de faire entendre leur voix. «La presse a relaté certaines choses et nous pensons qu’il est important que les gens soient au courant de la face cachée de «Luna»», ajoute-t-il. «Nous sommes David contre Goliath, mais on ne lâche pas», tempère Sylvia Maduz.

Les opposants ont donc décidé de se battre contre l’installation de «Luna» au milieu de la place de l’horloge. Une structure qui occupe l'espace durant sept semaines, festival compris, et dont le bruit pour la construction et les interdictions de circuler créer des nuisances au-delà de l’acceptable pour certains habitants. «Ils sont pris en otage», lâche les villageois.

Mais ce petit groupe qui s’exprime aujourd’hui est également fâché que l’horloge, porte d’entrée du vieux bourg de Saint-Prex, soit dissimulé, côté nord, par la lune. «Notre combat n’est pas égoïste, mais pour sauver l’emblème historique de Saint-Prex qui est caché durant sept semaines», explique Jean-Bernard Susstrunk, pages de site internet à l’appui où la photo de l’horloge, prise depuis le nord, est toujours associée à ce village du bord du lac Léman. «L’horloge est une carte de visite de Saint-Prex et en pleine saison touristique, elle est bafouée», ajoute-t-il. Une seule solution pour les compères, déplacer le festival sur la place d’arme, soit quelques centaines de mètres plus loin, au bord du lac.

A noter que dès ce soir et ce jusqu'au 5 août, l'accès total pour les piétons et automobilistes est garanti par les organisateurs.

Article complet avec réactions de Hazeline van Swaay, directrice du festival, et de Daniel Mosini, syndic, dans "La Côte" de mercredi 31 juillet.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PatrimoineMorges: le musée des pompiers risque de se retrouver sans toitMorges: le musée des pompiers risque de se retrouver sans toit

GastronomieTolochenaz: des plats d’ici disponibles 24h/24Tolochenaz: des plats d’ici disponibles 24h/24

Finances communalesLes Aubonnois gardent leur taux d’impositionLes Aubonnois gardent leur taux d’imposition

ExpositionL’Arboretum voit fleurir les données numériquesL’Arboretum voit fleurir les données numériques

Saint-PrexSaint-Prex: 60 emplois pourraient disparaître chez FerringSaint-Prex: 60 emplois pourraient disparaître chez Ferring

Top