12.01.2018, 14:33

Il fait rire son public en le maintenant dans l’illusion

Abonnés
chargement
Il fait rire son public en le maintenant dans l’illusion

 12.01.2018, 14:33 Il fait rire son public en le maintenant dans l’illusion

ÉCLÉPENS Magicien et humoriste, Tiziano Avola vit de son art à 100% depuis 2016. Il sera sur scène à la fin du mois.

Sous ses airs mutins et latinos – il est d’origine sicilienne par son père – Tiziano Avola n’a rien d’un Harry Potter. Son truc à lui, c’est plutôt un mélange de magie et d’humour. Et ça lui réussit bien puisqu’à 25 ans le jeune Eclépanais vit de son art et qu’il a rejoint, cet été, la troupe du Swiss Comedy Club aux côtés notamment des humoristes Nathanaël Rochat ou Sandrine Viglino. «C’est une forme de reconnaissance du...

Sous ses airs mutins et latinos – il est d’origine sicilienne par son père – Tiziano Avola n’a rien d’un Harry Potter. Son truc à lui, c’est plutôt un mélange de magie et d’humour. Et ça lui réussit bien puisqu’à 25 ans le jeune Eclépanais vit de son art et qu’il a rejoint, cet été, la troupe du Swiss Comedy Club aux côtés notamment des humoristes Nathanaël Rochat ou Sandrine Viglino. «C’est une forme de reconnaissance du travail que je fais pour être drôle», glisse-t-il humblement. S’il devait se rapprocher d’un magicien, ce serait plutôt d’Eric Antoine. Mais pas question de copier: Tiziano met un point d’honneur à développer son propre style et son originalité.

«J’ai toujours été un clown. Enfant, j’étais un petit rigolo», se souvient le jeune homme. Et pour coller parfaitement au mythe, c’est bien avec une boîte de magie qu’il s’est découvert, à l’âge de 5 ans, une fascination pour l’illusion. Inspiré par un poster de David Copperfield survolant le Grand Canyon affiché chez sa tata Loulou, le petit garçon a commencé à se produire devant ses proches.

La vie d’artiste

Et il n’a jamais lâché l’affaire: «J’ai toujours eu un petit tour dans mon sac», sourit-il. La passion et le travail ont fait le reste: «J’ai lu des bouquins et vu des vidéos sur Internet. Il m’est arrivé de regarder 300 fois la même pour comprendre le truc», relate-t-il. A l’âge de 17 ans, il est devenu membre du Club des magiciens de Lausanne (CML) après avoir passé un petit examen pratique et théorique. Un nouveau monde s’est alors ouvert à lui: «J’ai rencontré des magiciens professionnels qui m’ont aidé à progresser», relate celui qui est désormais commissaire d’examen au CML.

"Quand on ne sait pas si on va avoir du travail le mois prochain, ça fait un peu peur mais c’est la vie d’artiste!"

Le grand saut, il l’a fait en 2016. Cette année-là, il a lâché son job d’informaticien pour se consacrer à la magie. «Est-ce que je vais pouvoir vivre de ça à 100% pendant longtemps? Je l’ignore... Quand on ne sait pas si on va avoir du travail le mois prochain, ça fait un peu peur mais c’est la vie d’artiste!» La reconnaissance n’a pas tardé à venir. Au printemps dernier, Tiziano a en effet terminé parmi les cinq finalistes du concours Scène ouverte de Morges-sous-Rire. Une «expérience incroyable» pour le jeune artiste, qui lui a officiellement ouvert les portes du Swiss Comedy Club. Depuis, il se produit au moins une fois par mois avec la troupe et alterne, le reste du temps, avec des soirées privées, des anniversaires et des mariages.

Touche-à-tout, il est capable de mettre des étoiles dans les yeux des spectateurs en se servant d’un jeu de cartes comme d’une cuillère à café. Mais pas encore de grande illusion au programme: «J’en rêverais mais ça coûte très cher et il faut un semi-remorque!», souligne-t-il. En parfait magicien, il a en revanche déjà travaillé avec des colombes, qu’il élevait lorsqu’il vivait chez ses parents.

S’il est désormais seul en scène, il ne lâche pas de vue sa petite chienne «Gaïa» qui pourrait le rejoindre un jour sur les planches, comme elle l’a déjà fait par le passé: «Je mettais mes deux colombes dans une boîte et elles se transformaient en “Gaïa”!», explique celui qui rêve aussi de faire apparaître un canard, un écureuil ou une chouette.

Nouveau spectacle

En attendant d’étoffer sa petite troupe, Tiziano présentera, à la fin du mois, une version revue et corrigée d’un spectacle qu’il avait déjà joué il y a deux ans. Dans cette production, il raconte comment il est devenu magicien et démontre de quelle façon ses tours ont évolué.

Et pour cela, il peut compter sur sa famille. Son régisseur n’est autre que son frère Damiano alors que sa sœur Tiffany et sa chérie Inès se relaient pour jouer les assistantes. Quant à Alyssa, sa cadette âgée de 4 ans, elle est sa plus grande fan: «Elle adore venir voir mes spectacles et ensuite, elle refait la même chose à la maison!», sourit son aîné.

www.jesuismagicien.ch Spectacle les 26 et 27 janvier à 20h30 au théâtre Claude Bercantal à Lausanne. Infos et réservations: 079 959 36 61 ou info@jesuismagicien.ch


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top