L'exposition "Sens dessus dessous" de l'artiste Anouchka Perez, à Morges

chargement

Art contemporain Anouchka Perez, en résidence d'artiste au musée Alexis Forel, a reçu carte blanche pour investir les lieux. Elle n'a pas hésité à construire d'immenses structures éphémères qui laissent l'impression qu'elles pourraient s'écrouler à la moindre secousse.

  23.08.2016, 18:57
Morges, mardi 23 août 2016 Portrait d'Anouchka Perez, artiste résidente au Musée Alexis Forel à Morges. Anouchka présente l'exposition Sens dessus dessous  Sigfredo Haro

Anouchka est obsédée par le langage, les mots, les lettres. Elles les cassent, les fractures et les cachent dans des compositions en bois avec ou sans miroirs. Elle laisse les visiteurs se tordre le cou,  chercher ou fuir la lumière qui se reflète dans les miroirs pour  déchiffrer les mots avec plus ou moins de succès. Puis,  il y a les mots  insaisissables qui tracassent l’esprit.

Mais "Sens dessus dessous" s'explique par l'immense structure éphémère composées de lambourdes. Jeu de mikado géant ou grand désordre du monde,  Anouchka Perez défie les lois de la physique et s'en amuse.

Pour découvrir le sens des oeuvres  de l'artiste, rendez-vous dans nos éditions payantes du 24 août 2016

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Zone de contrôleGrippe aviaire: levée des mesures sur La CôteGrippe aviaire: levée des mesures sur La Côte

VACCINATIONCovid: «Je vivais avec la peur au ventre.» Comment la vaccination a changé leur vieCovid: «Je vivais avec la peur au ventre.» Comment la vaccination a changé leur vie

Plan d’actionVaud lutte contre l'homophobie: «A l’école, être soi ne va pas de soi»Vaud lutte contre l'homophobie: «A l’école, être soi ne va pas de soi»

Covid-19Covid-19: Vaud ouvre la vaccination aux jeunes dès 16 ansCovid-19: Vaud ouvre la vaccination aux jeunes dès 16 ans

Nyon et MorgesNyon et Morges: et si vous empruntiez un crêpes party à la biblio?Nyon et Morges: et si vous empruntiez un crêpes party à la biblio?

Top