Morges: la galère la Liberté est sauvée

chargement

Sauvetage Les salaires de mars ont pu être versés, grâce à un prêt de 40 000 francs décroché in extremis

  30.03.2017, 18:04
La galère La Liberté peut affronter la belle saison.

Les trois employés de la galère ont pu être rassurés, jeudi après-midi. Leur salaire de mars pourra bien être versé. Après avoir traversé une tempête financière, La Liberté est parvenue à décrocher un prêt de 40 000 francs. Après le refus de la Ville de Morges, le salut est venu d’un fonds paritaire de l’industrie vaudoise de la construction, géré par la Fédération vaudoise des entrepreneurs (FVE) et UNIA. 

Pour aller de l’avant, la galère a replongé dans son passé, à l’époque où des chômeurs avaient uni leurs forces pour donner corps au bateau. Partenaires du projet à ses débuts, la FVE et UNIA sont ainsi revenus prêter main forte à l’équipe du bateau pour l’aider à combler ses brèches. 

Lisez l'article complet de Caroline Gebhard dans les éditions payantes numérique et papier du Quotidien de La Côte de ce vendredi.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

MORGESAvis de tempête sur la galèreAvis de tempête sur la galère

MORGESLa galère sort la tête de l’eauLa galère sort la tête de l’eau

La galère sort la tête de l’eau

Le comité de La Liberté a trouvé les 40 000 fr. nécessaires au démarrage de sa saison. Rassuré, il veut repenser son...

  31.03.2017 00:01
Premium

Top