07.08.2015, 11:03  

Le diable s'habille en Mitcha-Boû et ils tombent dans le panneau

Abonnés
chargement
Près de vingt comédiens feront revivre le diable de Mollens. 
AUDREY PIGUET

 07.08.2015, 11:03   Le diable s'habille en Mitcha-Boû et ils tombent dans le panneau

AUBONNE La troupe théâtrale Les Ephémères s'attaque au diable de Mollens et adapte cette histoire vraie pour la scène.

Les Ephémères présentent:

Le diable de Mollens ou le procès d'Aubonne, Aula du Château, Aubonne: 1-2-8-9-15-16 mars à 20h15, 3-10-17 mars à 17h30. Réservations: papeterie d'Aubonne, 021 808 58 88.

Les Ephémères, bien qu'ils souhaitent rester des intermittents du spectacle, à la vaudoise, persistent et signent: la troupe théâtrale de comédiens amateurs présente son septième spectacle depuis sa...

Les Ephémères présentent:

Le diable de Mollens ou le procès d'Aubonne, Aula du Château, Aubonne: 1-2-8-9-15-16 mars à 20h15, 3-10-17 mars à 17h30. Réservations: papeterie d'Aubonne, 021 808 58 88.

Les Ephémères, bien qu'ils souhaitent rester des intermittents du spectacle, à la vaudoise, persistent et signent: la troupe théâtrale de comédiens amateurs présente son septième spectacle depuis sa fondation, à Aubonne, en 1999.

Marc Desplos, jeune auteur, enseignant de littérature française et de philosophie, signe "Le diable de Mollens ou le procès d'Aubonne", un texte original spécialement écrit pour les Ephémères.

Comédien amateur et metteur en scène, notamment pour les Trois P'tits Tours de Morges, Marc Desplos s'est inspiré d'un fait historique et de l'ouvrage qui en a découlé. En 1938, Adrien Besson signait "Au pied du Mont-Tendre et... un peu au-delà avec l'histoire véritable du diable de Mollens". Le natif de Lussy-sur-Morges s'est aussi documenté à Mollens même et aux archives cantonales.

Le triomphe de la ruse

"C'est une farce villageoise basée sur une légende presque vraie, relève Mirielle Guignard, metteure en scène. Au pied du Jura, un drôle de diable s'enivre du bon vin des villageois et de leur sottise." Un dénommé Butty, qui aurait vécu au XIX e siècle à Mollens, mais était considéré comme un étranger, n'étant pas du cru, profita de son ascendant intellectuel sur les villageois pour les mener par le bout du nez et manigancer à leurs dépens.

Un brin filou, il les embobina facilement, réussissant même à les faire défiler, entièrement nus, de Mollens à l'Isle, à la recherche d'un trésor. Pour trouver ce même trésor, il les fit creuser, exigeant en offrande du pain, du vin et du rôti pour sa propre consommation. Dans sa sentence, le président rend hommage à la fantaisie du diable de Mollens: "Honneur àun homme qui a su ouvrir l'esprit à tant de fous."

L'Aula du Château se prêtera bien à cette pièce historique. L'auteur la situe dans deux lieux qui donnent un rythme au spectacle: le tribunal, à Aubonne, où Butty est jugé, et le village et ses alentours, théâtre de flash-backs.

Un fil rouge relie toutes les pièces de la troupe depuis ses débuts: le théâtre et la chanson sont indissociables. Cette fois-ci les comédiens interpréteront des chansons parodiées de Gilles, Brassens et Pierre Perret. "L'autre constance, c'est notre volonté de mettre en scène des choses de la région, du terroir, qui parlent aux gens" , conclut Mirielle Guignard.

Georges Regard, membre de la troupe, aura l'occasion d'en découdre avec les Dicodeurs et de promouvoir la pièce lors de l'émission, la semaine prochaine, sur RTS La Première. JOL


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top