Le Mormont, colline d'exception au cœur d'une âpre lutte


De multiples intérêts

La grande balafre dans la montagne, on la voit aisément lorsqu’on prend le train entre Lausanne et Yverdon-les-Bains. Dans les confins du district de Morges, la colline du Mormont apparaît soudain, creusée par la carrière exploitée depuis 1953 par une société locale, puis par le cimentier Holcim dès les années 1990. 

Le 17 octobre dernier, des activistes se sont installés sur les hauteurs de ce site à cheval entre les communes d’Eclépens et de La Sarraz, faisant de ce lieu une zone à défendre (ZAD). Par cette action, les «zadistes» espèrent empêcher l’extension de la carrière. Ce projet fait actuellement l’objet d’un recours au Tribunal fédéral, déposé cet été par des particuliers et des organisations de protection de la nature. 

Site archéologique, réserve de calcaire, site d’exception en matière d’environnement: ce petit bout de territoire vaudois suscite de nombreux intérêts. Et cette simple colline, pas très haute, est devenue un sujet éminemment émotionnel. Décryptage.


Texte: Laura Lose / Photos: Cédric Sandoz

 16.11.2020, 19:00