L'épicerie locale du bénévolat

chargement

Partage L’échoppe du village de Lonay tourne depuis dix ans grâce à des bénévoles. Elle fêtera cet anniversaire avec la population.

  07.06.2017, 10:11
Les bénévoles posent avec la bannière des 10 ans de l'épicerie.

L’Epicerie de Lonay c’est avant tout l’histoire d’un engouement villageois. Lorsqu’il y a dix ans de cela, l’ancien gérant s’apprête à mettre la clé sous la porte, faute de ne pas retrouver de successeur, un groupe de Lonaysans se mobilise. Attachés à conserver un tel commerce dans leur commune, ils trouvent un moyen original pour que l’avenir de cet endroit soit assuré: ensemble, ils décident de reprendre les lieux et de les gérer grâce à des bénévoles. 

En seulement deux semaines, l’aventure pouvait commencer. Le groupe récoltait le montant nécessaire à la reprise des locaux, soit 40 000 francs. Ce qui semblait au départ certainement ambitieux, a aujourd’hui su convaincre. Preuve en est, l’Epicerie fonctionne toujours et tout va bien. «Pour nous il était important de participer à une activité locale, citoyenne, explique Laurent Venezia, habitant de Lonay faisant partie des membres ayant relancé l’épicerie il y a dix ans. C’est un lieu qui donne vie au village!» Mais comment cet endroit a-t-il fait pour survivre malgré le fait que de nombreuses autres épiceries disparaissent dans la région, par manque de revenus? Laurence Derungs, membre du groupe opérationnel de l’épicerie l’explique par l’intérêt croissant pour la consommation locale: «Les gens parlent de plus en plus de manger des produits de leur région, c’est un mouvement qui prend de l’ampleur.» 

Vous l’aurez compris, les étagères de l’épicerie sont majoritairement remplies de produits locaux. «C’est aussi un moyen pour nous de soutenir les agriculteurs de la région, en revendant leurs produits.» Fruits de Denges, œufs de Moiry, fromage de chèvre d’Aubonne ou sablés de Cossonay, les produits du terroir traversent le district pour composer les étalages de l’épicerie. De manière à satisfaire tous les clients, l’épicerie vend aussi des produits de dépannage plus classiques, comme des tubes de mayonnaise ou de la pâte à tartiner.

Un lieu de rencontre et de partage entre habitants

Si les lieux fonctionnent, c‘est avant tout grâce à la quinzaine de bénévoles qui se relaient au quotidien pour tenir la caisse et remplir les stocks. Le week-end, des étudiants sont engagés: «J’habite proche de l’épicerie et cet endroit m’a sauvé la mise à plusieurs reprises, sourit Carole, bénévole. Elle devait rester et comme il était indispensable que les gens s’engagent, je l’ai fait. Il y a un aspect relationnel qui est très important ici.» 

En moyenne, une septantaine de clients passent le pas de la porte chaque jour. «L’idée a toujours été de conserver un lieu d’échange pour les habitants, où ils peuvent discuter entre eux, en attendant de payer leurs courses», ajoute Laurence Derungs. 
Pour affirmer son statut d’association, l’Epicerie villageoise est attachée à organiser des événements fédérateurs. Cette année tout particulièrement pour célébrer ses dix ans (lire encadré). Le comité a créé un pain spécial dixième anniversaire, et est en train de préparer du vin de Lonay ainsi que de la bière artisanale du village.

Chaque année, l’Epicerie reverse 5000 francs répartis entre  des associations, les sociétés locales de Lonay ou pour organiser des événements en lien avec l’épicerie. Un autre moyen d’appuyer son côté associatif.

www.epiceriedelonay.ch


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EducationVaud: l’école à la maison devient plus stricteVaud: l’école à la maison devient plus stricte

Nuisances sonoresVéhicules bruyants: des plaques retirées du côté de Morges et LausanneVéhicules bruyants: des plaques retirées du côté de Morges et Lausanne

Société localeA Saubraz, la société de tir célèbre ses 150 ansA Saubraz, la société de tir célèbre ses 150 ans

PloufÇa y est, Cossonay a sa piscine couverteÇa y est, Cossonay a sa piscine couverte

Animaux nocturnes 3/4Comment observer un renard, un blaireau, un sanglier et un cerfComment observer un renard, un blaireau, un sanglier et un cerf

Top