26.02.2014, 10:57

Meilleur scrabbleur du monde

chargement
A 25 ans, Hugo Delafontaine continue à aimer jouer au scrabble, jeu qu'il a découvert à 8 ans en suivant son grand frère Benoît. 
SAMUEL FROMHOLD

 26.02.2014, 10:57 Meilleur scrabbleur du monde

Par FABIENNE MORAND

ECHICHENS Hugo Delafontaine s'apprête à disputer un Grand Chelem ce week-end.

fmorand@lacote.ch

"Il arrive que je sorte un mot car je sais qu'il existe, sans forcément connaître la définition" , sourit Hugo Delafontaine. Cet habitant d'Echichens, âgé de 25 ans, vient de terminer un master à l'école des Hautes études commerciales de Lausanne. Mais il est aussi premier au classement mondial des joueurs de scrabble.

Fonctionnant plus ou moins sur le même système que le classement des tennismen, c'est grâce à sa régularité dans la quinzaine de tournois auxquels il participe chaque année que cet Echichanais occupe ce rang depuis 1 ans et demi. "D'ailleurs, j'ai passé premier à la suite d'un championnat où j'ai fait des quatrièmes places" , souligne-t-il. Celui qui ne se définit pas comme un littéraire, mais précise avoir une bonne mémoire visuelle, a aussi quelques titres de champion du monde à son palmarès. En 2009, en Belgique, il remporte la finale toutes catégories confondues. Il a aussi gagné deux championnats du monde en tournoi rapide, dont l'an passé au Québec. Car, jeux de mots oblige, il est en tête du classement des scrabbleurs francophones.

"Comme nous jouons avec les mêmes lettres et le but est de sortir le mot le plus efficace, je ne peux pas dire que j'ai des mots fétiches. Par contre, je me souviens de celui qui m'a permis d'être champion du monde" , dit-il en prenant les lettres aimantées sur sa plaquette. Il s'agissait de "marbrent", qui, combiné aux autres lettres déjà sur la grille, lui offre un total de 102 points. Un sacré coup gagnant que son adversaire, un Français, n'avait pas vu venir.

 

S'améliorer par l'apprentissage de listes

 

C'est à l'âge de 8 ans qu'Hugo a débuté cette activité en suivant son grand frère Benoît, lui-même classé dans les quarante meilleurs joueurs du monde. Tous deux sont membres du club de la Blécherette où ils s'entraînent plusieurs fois par mois. Si pour s'améliorer il est important de beaucoup jouer au scrabble, "il faut également passer par un apprentissage de listes" , ajoute Hugo Delafontaine. Avec en priorité les petits mots de 2-3 lettres, qui permettent d'en lier d'autres. Le français compte quelque 80 mots de deux lettres, selon lui. Puis vient la liste avec des mots comportant 4-5 lettres chères et enfin les grands mots de 7-8 lettres (un joueur a toujours 7 petites pièces devant lui). "Même quelqu'un de très cultivé ne peut pas toujours tout savoir" , sourit le discret Echichanais.

Par plaisir de partager l'amour des lettres avec son frère, tous deux ont participé en 2006 et 2010 à "Motus", jeu télévisé français qu'ils ont gagné les deux fois. "Nous avons effectué les qualifications et attendons de savoir si nous pourrons participer pour la troisième et dernière fois cette année" , se réjouit-il.

L'hiver passé, Hugo Delafontaine a remporté trente fois de suite, limite maximum, le jeu "Télé la question" sur la RTS. "J'aime l'aspect compétition et je cherche des jeux avec des mots, la culture générale pure, ce n'est pas pour moi" , précise-t-il. Ce week-end il sera à Cannes (F) pour un tournoi "Grand Chelem" de scrabble.


Top