Monique Borel tire sa révérence

chargement

MORGES La pétillante employée de l'office du tourisme quitte ses fonctions après dix ans passés à renseigner les touristes avec passion. Elle s'en va du côté du Parc naturel régional Jura vaudois.

Par SELIM BIEDERMANN
  28.09.2012, 00:01
Notamment grâce à ses nombreuses activités bénévoles, Monique Borel est devenue une "figure" dans la région morgienne. 
GLENN MICHEL

sbiedermann@lacote.ch

"Je suis spontanée et je le reste jusqu'au bout!" Monique Borel, une "figure" de l'Office du tourisme de Morges, a succombé à la tentation du poste que lui proposait le Parc naturel régional Jura vaudois, qui recevra par ailleurs son nouveau label le 13 octobre. Elle y oeuvre déjà depuis la mi-août, cumulant deux activités en parallèle jusqu'à samedi dernier, date à laquelle la dynamique habitante de la Coquette a pris congé de ses collègues.

Pourtant, elle adorait son travail, qu'elle quitte avec un brin de nostalgie fort légitime, au terme d'une période de dix ans, où elle a accueilli avec enthousiasme les visiteurs de la région. Mais cette opportunité spontanée a séduit cette amoureuse de la nature, qui fêtera 40 printemps en 2013. "Ce n'était pas une décision facile à prendre" , lâche-t-elle, évoquant ses années passées à l'Office du tourisme, où elle avait entamé sa nouvelle fonction quelque peu dans l'inconnue.

 

Le besoin d'être active

 

"Quand je suis arrivée à Morges, j'ai pu me mettre dans la peau du touriste , se rappelle la native d'Enges, une commune peuplée par environ 300 âmes dans le canton de Neuchâtel. J'ai profité de mon temps libre pour effectuer plusieurs balades et visites." Afin de pouvoir renseigner au mieux les touristes en quête d'informations. "Les gens, mine de rien, ont besoin de conseils assez précis , glisse celle qui prenait très à coeur son travail. Il était important que le client reçoive un bon service."

Actuellement, le quotidien de Monique Borel n'est pas très éloigné de son précédent emploi. Elle occupe désormais un poste lié au développement d'offres touristiques. "J'espère que tout va bien se dérouler pour les dix prochaines années , lance dans un large sourire la pétillante jeune femme, friande de contacts humains et allergique à ne rien faire... Je n'aime pas rester sur un canapé!"

En témoignent les innombrables activités qu'elle a menées en dix ans. L'une d'entre elles reste d'ailleurs au goût du jour: son rôle au sein du comité d'organisation de la Fête de la Musique. Sinon, la Morgienne jette un coup d'oeil dans le rétroviseur, et énumère quelques-unes de ces participations bénévoles au sein des sociétés locales: au festival Morges-sous-Rire, au Théâtre de Beausobre, aux Caf'conc', à la Fête de la Tulipe ou encore au festival de la Salamandre, entre autres. "Cela m'a permis de m'intégrer dans une ville où je ne connaissais rien. Et il ne faudrait pas s'ennuyer quand même!"

Au bout d'une décennie, Monique Borel ne passe ainsi pas inaperçue dans les rues de la Coquette, commune dans laquelle elle continuera d'habiter. L'ex- employée de l'office du tourisme devra par contre innover au niveau des transports afin d'exercer son nouveau job, son bureau se situant à Saint-Georges. Elle est en effet passablement attentive aux questions environnementales: "J'ai dû acheter une voiture... ce n'est pas très écolo! Mais là, je n'avais pas le choix."

 

"Je n'avais pas envie de partir dans le business"

 

Fidèle à ses envies, cette amoureuse de randonnées et de sports d'hiver continuera de transmettre sa passion pour son pays, à hauteur de 80%, lui offrant ainsi du temps pour aller se balader. "Je préfère accueillir des gens en Suisse plutôt que de les faire partir à l'étranger" , explique-t-elle, en se souvenant de ses quatre années passées à Zurich à réserver des voyages, au sortir de son séjour à Zermatt dans l'hôtellerie. Ces deux expériences lui ont permis de découvrir différents aspects du tourisme. Un domaine qui l'a toujours attirée, même lors de ces études à l'Ecole de commerce et en gestion d'entreprise à l'Université de Neuchâtel. "Je n'avais pas envie de partir dans le business" , souffle-t-elle, les yeux écarquillés.

Son sourire restera pour sûr gravé à l'Office du tourisme de Morges. Et quelques réalisations qu'elle a menées de perdurer. Comme les itinéraires locaux destinés aux cyclistes qu'elle a balisés, la Balade au fil du Goût dans les vignobles alentours qui accueille chaque année 120 personnes depuis 2008. "C'est mon meilleur souvenir, cela liait tout ce que j'aime." Les vins étant une autre passion de la Neuchâteloise et Morgienne d'adoption, elle reviendra volontiers lors de manifestations boire un verre avec ses nombreuses connaissances au bord du lac.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

JusticeChâteau d’Allaman: probable procès en seconde instanceChâteau d’Allaman: probable procès en seconde instance

ExpositionA Morges, le Musée Forel explore les paysages de la nostalgieA Morges, le Musée Forel explore les paysages de la nostalgie

ManifestationFestival Salamandre: Morges met en lumière la nuitFestival Salamandre: Morges met en lumière la nuit

SORTIRConcerts, théâtre, expo: nos 5 idées de sorties pour la fin de semaineConcerts, théâtre, expo: nos 5 idées de sorties pour la fin de semaine

Nos 5 sorties de la semaine

Deux concerts romantiques, une pièce de théâtre, une expo d’art, un salon du livre: voici nos suggestions. De quoi se...

  20.10.2021 11:00
Premium

RécompenseAvec le Domaine Kursner, le titre de Cave suisse de l’année revient encore sur La CôteAvec le Domaine Kursner, le titre de Cave suisse de l’année revient encore sur La Côte

Top