19.11.2020, 09:39

Morges: des chaufferettes gratuites pour les bistrots

chargement
Vingt établissements ont d'ores et déjà annoncé qu'ils souhaitaient installer des tentes et des chaufferettes sur leur terrasse.

Coronavirus La Ville assumera les coûts de location des chauffages à pellets qui permettront aux établissements publics d’améliorer les conditions d’accueil sur leur terrasse, lorsqu’ils auront l’autorisation de rouvrir.

La Ville de Morges a décidé de mettre la main au porte-monnaie et de débloquer environ 50 000 francs pour épauler ses cafetiers et restaurateurs, pour l’heure toujours fermés. C’est elle qui assumera les coûts de location des chauffages à pellets qu’ils pourront installer sur leur terrasse jusqu’au 31 mars afin de compenser les places perdues à l’intérieur. Ces dispositifs devront être placés sous une tente, que la Ville sous-louera aux établissements intéressés au prix coûtant, à moins que ceux-ci ne disposent déjà de matériel conforme aux exigences.

A lire aussi : Les terrasses morgiennes pourront jouer les prolongations

En procédant ainsi, les autorités tiennent également à s’assurer de la cohérence de leur politique de développement durable. Elles évitent ainsi «que les restaurateurs ne louent ou achètent des chaufferettes électriques ou à gaz si celles-ci venaient à être autorisées par le canton», soulignent-elles dans un communiqué. 

A lire aussi : La Côte: bars et restaurants espèrent sauver leur année avec les chaufferettes

Dans le détail, les exploitants pourront couvrir la partie de la terrasse autorisée avant extension au moyen d’une structure légère et démontable, telle qu’une tente ou une paroi, et à y installer un chauffage extérieur alimenté par une source énergétique renouvelable, conformément à la législation cantonale sur l’énergie. Un grand côté devra être ouvert à l’air libre et la dimension de la tente devra permettre l’utilisation de la source de chaleur sans danger.

20 établissements intéressés

Selon un recensement opéré par la Ville et Police Région Morges, vingt restaurants sont intéressés par la démarche. Le 28 septembre, la Municipalité a autorisé les établissements publics à créer ou à étendre leurs terrasses, tant en nombre de personnes qu’en surface au sol, jusqu’au 31 décembre 2020, via une procédure facilitée.

Par ailleurs, elle a accepté d’offrir aux établissements qui en feront la demande la possibilité d’installer une structure légère et démontable jusqu’au 31 mars, afin de couvrir la partie de la terrasse autorisée avant la crise sanitaire. Elle a enfin prolongé l’exonération des taxes et émoluments des commerces, restaurants et du marché pour l’occupation de la voie publique jusqu’au 31 mars.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CoronavirusComment le Covid nuit aux finances des hôpitaux de Nyon et de MorgesComment le Covid nuit aux finances des hôpitaux de Nyon et de Morges

Fait diversTolochenaz: accident de travail sur un chantierTolochenaz: accident de travail sur un chantier

LoisirsLes patinoires peuvent enfin accueillir quelques fans de glisseLes patinoires peuvent enfin accueillir quelques fans de glisse

PolitiqueMorges: en lice pour la Muni, Laetitia Bettex entre au Conseil communalMorges: en lice pour la Muni, Laetitia Bettex entre au Conseil communal

UrbanismeMorges: le lifting du collège de Chanel fait grincer des dentsMorges: le lifting du collège de Chanel fait grincer des dents

Top