Morges: l’épilogue de l’incroyable histoire du vendeur de marrons

chargement

Solidarité Yoan François n’a pas perdu une seconde. Après avoir reçu des centaines de dons pour l’aider à financer sa nouvelle cahute, le vendeur de châtaignes s’est mis à l’ouvrage pour fabriquer de ses mains son nouvel abri. Il a même reçu un coup de main d’un menuisier de Saint-Cergue.

 20.01.2021, 18:00
Lecture: 4min
Premium
Yoan François a construit sa nouvelle maisonnette à Bremblens. Celle-ci rejoindra Morges à l'automne, pour le lancement de la prochaine saison.

Sa cabane aurait pu tomber en poussière, Yoan François serait resté fidèle au poste. «J’aurais été là, avec un chaudron et une toile de tente, assure-t-il. Moi vivant, il y aura des marrons chauds à Morges!» Son bonheur à lui, c’est de réchauffer les cœurs et les estomacs. Il n’empêche, à l’abri d’une cahute digne de ce nom, c’est toujours mieux, surtout dans le froid des rues de La Coquette. 

A lire aussi : Les Morgiens volent au secours de leur vendeur de marrons

Or l’automne dernier,...

À lire aussi...

SolidaritéMorges: Noël avant l’heure pour le vendeur de marronsMorges: Noël avant l’heure pour le vendeur de marrons

Top