Morges: le dernier vide-greniers est organisé ce dimanche.

chargement

Société Clap de fin pour le plus grand vide-greniers couvert de Suisse organisé dans les halles CFF promises à la démolition.

  30.10.2016, 14:45
Le paradis des chineurs vivait dimanche sa dernière édition.

Dès 8 heures du matin, dimanche, et même avant, il y a eu foule dans les mythiques halles en bois de la gare de Morges. Les chineurs de tous bords - environ 3000 visiteurs étaient attendus -  sont venus faire leurs ultimes affaires à Morges.

Du côté tant des organisateurs que des exposants et des acheteurs, la tristesse le  disputait à des sentiments de colère.Réactions à lire demain dans "Le Quotidien de La Côte": Nadège Fehlmann, dont la société PHF Production gère l’exploitation des lieux, s'exprime, une exposante et des acheteurs fidèles.

Avant que les halles ne soient démolies, le public pourra assister au dernier Marché de Noël dès le 2 décembre.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RécompenseAvec le Domaine Kursner, le titre de Cave suisse de l’année revient encore sur La CôteAvec le Domaine Kursner, le titre de Cave suisse de l’année revient encore sur La Côte

NyonNyon: il tente de voler des lignes de contact des CFF et finit paraplégiqueNyon: il tente de voler des lignes de contact des CFF et finit paraplégique

PatrimoineMorges: le musée des pompiers risque de se retrouver sans toitMorges: le musée des pompiers risque de se retrouver sans toit

GastronomieTolochenaz: des plats d’ici disponibles 24h/24Tolochenaz: des plats d’ici disponibles 24h/24

Finances communalesLes Aubonnois gardent leur taux d’impositionLes Aubonnois gardent leur taux d’imposition

Top