07.10.2019, 20:00

Morges: «Le traumatisme subi est toujours bien réel»

Premium
chargement
A la tête du «XXe siècle» depuis 2009, Nicolas Sautebin continue d’officier aux fourneaux. Ici, à sa sortie du tribunal.

Tribunal Sauvagement agressés dans leur pinte en 2015, un tenancier et sa fille n’obtiendront pas justice cette année. Le procès a été reporté. Un seul des quatre prévenus était présent à l’audience ce lundi.

Ce lundi matin, Nicolas Sautebin est sorti de la salle d’audience du Tribunal d’arrondissement de La Côte d’un pas décidé, bien que s’appuyant sur deux cannes, et s’est aussitôt dirigé vers le seul prévenu présent au procès de ce jour. L’emblématique tenancier de la pinte morgienne «Au XXe siècle» - et précédemment de la Passade à Perroy – a tenu à aller immédiatement serrer la main de l’un de ses agresseurs.

Faisant preuve d’une magnanimité hors du commun. «Je l’ai remercié d’être venu et d’avoir eu le courage d’être présent à cette...

À lire aussi...

MorgesBrigandage dans un restaurant de MorgesBrigandage dans un restaurant de Morges

Brigandage à Morges

Un tenancier et deux employées d'un restaurant du centre de Morges ont été menacés avec un couteau par trois individus...

  28.03.2015 19:32

Top