Morges: «Madame vélo», aussi subtile que volubile

chargement

Portrait Après une trentaine d’années d’engagement, Claudine Dind prendra congé de l’organe délibérant à la fin du mois de juin. Nul doute que cette Verte de la première heure continuera à cultiver sa fibre écologiste, ici comme ailleurs.

 03.05.2021, 18:00
Lecture: 5min
Premium
Lorsque Claudine Dind s'est engagée en politique, les Verts n'existaient pas encore. Alors qu'elle s'apprête à quitter le Conseil communal, son parti a gagné huit sièges supplémentaires lors des dernières élections, même s'il ne sera plus représenté à la Municipalité.

A l’origine, il y a son papa. Il ne lui a pas donné son sang – son père biologique est décédé juste avant sa naissance – mais il a fait germer en elle cette graine écologiste. «Il nous emmenait faire des balades extraordinaires en montagne», se souvient Claudine Dind. Sans le savoir, il l’a aussi ancrée à Morges, où elle s’est installée en 1981. «On était venu dans cette petite ville et j’avais trouvé ça...

À lire aussi...

Vallon de l’AubonneDepuis que l’Arboretum est payant, il respire mieuxDepuis que l’Arboretum est payant, il respire mieux

EnvironnementMorges veut éviter de planter «n’importe quoi n’importe où»Morges veut éviter de planter «n’importe quoi n’importe où»

BuchillonA Buchillon, Jacques Chessex nous entraîne dans le labyrinthe des pulsionsA Buchillon, Jacques Chessex nous entraîne dans le labyrinthe des pulsions

AgritourismeTerroir: feu presque vert au «meilleur de l’Ouest vaudois»Terroir: feu presque vert au «meilleur de l’Ouest vaudois»

Plouf!Saint-Prex: finies les plongées en eaux troubles, le plongeoir est sauvéSaint-Prex: finies les plongées en eaux troubles, le plongeoir est sauvé

Top