Morges: une socialiste présidera le Conseil

chargement

Politique Laure Jaton succède à Laurent Pellegrino à la tête de l’organe délibérant. La nouvelle première citoyenne de la ville a été élue la semaine dernière.

 17.06.2020, 10:54
Laure Jaton prendra officiellement ses fonctions le 1er juillet.

Elle avait d’abord refusé de se porter candidate à la deuxième vice-présidence, en 2018, avant de changer d’avis. Deux ans après son entrée au bureau du Conseil communal de Morges, Laure Jaton a accédé, sans surprise, à la présidence de l’organe délibérant, la semaine dernière. La socialiste a été très facilement élue pour remplacer le PLR Laurent Pellegrino. La passation de pouvoir aura lieu le 1er juillet prochain.

La première citoyenne de Morges sera secondée par l’UDC Jean-Pierre Morisetti, premier vice-président, et par le Vert Xavier Durussel, deuxième vice-président. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

JubilaireMorges: il fête ses 90 ans aux pompes funèbresMorges: il fête ses 90 ans aux pompes funèbres

Pollution lumineuseGilly veut diminuer son éclairage publicGilly veut diminuer son éclairage public

Gilly veut diminuer son éclairage public

La commune va faire un essai de quelques mois afin de diminuer l’emprise de l’éclairage public. Un candélabre sur deux...

  09.04.2021 16:00

AssistanceEchichens: un audit révèle de graves dysfonctionnements à l’école PestalozziEchichens: un audit révèle de graves dysfonctionnements à l’école Pestalozzi

PublicationFéchy: Annie Hochstadter raconte la greffe de rein qui l’a transforméeFéchy: Annie Hochstadter raconte la greffe de rein qui l’a transformée

Finances publiquesDébat: dans la région, «SOS Communes» n’a pas que des partisansDébat: dans la région, «SOS Communes» n’a pas que des partisans

Top