Selon le canton, la qualité de l'air s'est améliorée autour de la verrerie

chargement

Saint-Prex Le service vaudois de l'environnement et de l'énergie annonce que les mesures imposées à Vetropack portent leurs fruits. Les concentrations de poussières fines et de dioxyde de soufre ont nettement diminué.

Par DSZ
  30.08.2012, 13:08
Le Service cantonal de l'environnement et de l'énergie (SEVEN) a exigé que Vetropack installe un filtre qui réduit les émissions de particules fines et de dioxyde de soufre.

Exigé par les voisins, puis par les services cantonaux au printemps 2010, les nouveaux équipements de filtrage des fumées de la verrerie de Saint-Prex ont finalement été mis en service environ une année plus tard. Et visiblement, ils font de l'effet. Le service cantonal de l'Environnement et de l'énergie (SEVEN) s'en félicite par voie de communiqué de presse diffusé ce jeudi.

Trop d'émissions après les travaux sur le four

Les premiers relevés de la qualité de l'air avaient été opérés entre janvier et  juillet 2008. Le SEVEN avait alors engagé sa station mobile de surveillance de l'air à proximité de la verrerie exploitée par Vetropack SA à Saint-Prex. Cette campagne, conduite en coordination avec la direction de l'entreprise et les autorités communales, répondait à une série de plaintes émises par les riverains à la suite de la modernisation des installations de la verrerie. Les valeurs alors mesurées - poussières fines et dioxyde de souffre - avaient clairement mis en évidence une détérioration de la qualité de l'air liée aux émissions polluantes du site industriel.

Le SEVEN avait alors imposé en avril 2009 une limitation plus sévère des émissions de polluants, fixant à 20 mg/m3 les valeurs de poussière fine et à 1500 mg/m3 celles d'oxyde de souffre. Des travaux conséquents ont été entrepris par Vetropack SA dans des délais serrés en vue de se doter d'un système de dépollution permettant d'atteindre ces exigences. Le coût de ces opérations était à l'époque estimé à près de 6 millions de francs. L'efficacité du dispositif engagé par l'entreprise a ensuite été vérifiée par des contrôles effectués, d'une part, par l'association faîtière de l'industrie du verre allemande (HVG) et, d'autre part, par le SEVEN.

Moins pollué qu'à Nyon ou Morges

L'impact de l'assainissement a été évalué lors d'une nouvelle campagne de mesures menée par le SEVEN entre août 2011 et mars 2012. Elle a permis de constater une très nette diminution de la concentration de dioxyde de soufre dans l'air alors que les niveaux de poussières fines ont été ramenés en dessous des valeurs mesurées à Morges et à Nyon.

Ces résultats démontrent que les travaux d'assainissement ont entraîné une amélioration significative de la qualité de l'air à Saint-Prex. Dorénavant, les émissions de la verrerie font l'objet d'un suivi continu et un rapport annuel sera établi. Une information sera également communiquée lors de tout événement ayant un impact sur l'exploitation des installations.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

TerroirLa paroisse de Gimel-Longirod lance sa bièreLa paroisse de Gimel-Longirod lance sa bière

RouteA Bussy-Chardonney, la croisée a gagné en sécuritéA Bussy-Chardonney, la croisée a gagné en sécurité

AccidentUne piétonne tuée sur un parking du Signal de BougyUne piétonne tuée sur un parking du Signal de Bougy

RécoltesCalendrier serré pour les moissons qui génèrent un tsunami de grains sur EysinsCalendrier serré pour les moissons qui génèrent un tsunami de grains sur Eysins

EducationVaud: l’école à la maison devient plus stricteVaud: l’école à la maison devient plus stricte

Top