08.11.2019, 10:15

Une première dans l’histoire de l’Arcam

chargement
Le directeur de l'Arcam, Oscar Cherbuin.

Cossonay-Aubonne-Morges Malgré une hausse de revenus annoncée pour 2020, l’Association de la région de Cossonay-Aubonne-Morges creuse très légèrement le déficit du budget.

C’est une première dans l’histoire de l’Arcam. Créée en 2009, l’Association de la région de Cossonay-Aubonne-Morges recevra, pour la première fois, plus de revenus de la part du Canton et de la Confédération, que de ses 63 communes membres. La manne cantonale et fédérale se monte à près de 800 000 francs, tandis que les membres apporteront quelque 700 000 francs.

L’explication de cet afflux de revenus extérieurs tient dans le contenu des projets autoportés par l’Arcam qui jouent un rôle pilote dans leurs domaines tels que la mobilité et l’aménagement du territoire, a expliqué son directeur Oscar Cherbuin, lors de l’assemblée ordinaire du 6 novembre, à Lussy-sur-Morges.

Néanmoins, l’Arcam affiche des chiffres en rouge de façon stable. L’exercice 2018 a été clôturé sur un déficit de plus de 13 000 francs. Le budget 2020 prévoit un déficit légèrement plus important que celui de 2019, à hauteur de plus de 15 000 francs. Le directeur explique qu’il n’y a rien d’inquiétant, «au regard du capital de l’Arcam qui permet d’absorber sans difficulté un tel déficit». 

La cotisation 2020 des membres institutionnels reste inchangée, soit 8,30 francs par habitant, tout comme celles des entreprises entre 100 et 600 francs selon leurs effectifs à temps plein.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

CinémaCossonay: le ciné veut s’enterrer pour élargir son horizonCossonay: le ciné veut s’enterrer pour élargir son horizon

Top