Une sécheresse inhabituelle, mais pas trop inquiétante

chargement

La Côte Le manque d'eau en 2011 est particulièrement remarqué en ce mois de novembre. C'est une sécheresse assez importante qui se rencontre à peu près tous les 50 ans. Mais l'eau potable ne va pas manquer.

Par sas/sm
  28.11.2011, 16:33
Le moratoire de cinq ans de 2005 a été renouvelé jusqu'au 27 novembre 2013 pour répondre aux questions scientifiques encore ouvertes.

La douceur de ce mois de novembre, couplée à l'absence d'averses créé l'inquiétude en Suisse ainsi que sur La Côte. En 2011, la pluie s'est fait désirer. Un climat aussi sec ne se rencontre pas fréquemment. «C'est une sécheresse assez importante que l'on voit à peu près tous les 50 ans» analyse Pierre Eckert, météorologue à Météosuisse.

Les relevés pluviométriques en attestent: le cumul établi entre le début de l'année et la fin d'octobre est le plus bas depuis 1921 en de nombreux endroits. A Cossonay, à Nyon ou à la Dôle  par exemple on relève des pluviométries très faibles par rapport aux moyennes annuelles.

Cette absence de pluie ne se ressent néanmoins pas sur le plan «humain». Au service des eaux du canton de Vaud, on confirme qu'aucune demande officielle ciblée et précise n'a été reçue. Et l'Office fédéral de l'environnement de rassurer: «même si la sécheresse devait se prolonger durant l'hiver, l'approvisionnement en eau potable serait de toute façon assuré par le système de réseau de distribution mis en place.»

Lire l'enquête dans notre édition de ce mardi 29 novembre.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PatrimoineMorges: le musée des pompiers risque de se retrouver sans toitMorges: le musée des pompiers risque de se retrouver sans toit

GastronomieTolochenaz: des plats d’ici disponibles 24h/24Tolochenaz: des plats d’ici disponibles 24h/24

Finances communalesLes Aubonnois gardent leur taux d’impositionLes Aubonnois gardent leur taux d’imposition

ExpositionL’Arboretum voit fleurir les données numériquesL’Arboretum voit fleurir les données numériques

Saint-PrexSaint-Prex: 60 emplois pourraient disparaître chez FerringSaint-Prex: 60 emplois pourraient disparaître chez Ferring

Top