Une UAPE montée à vitesse grand V pour sortir les parents de la mouise

chargement

ACCUEIL DE JOUR Futurs habitants de la commune, Yohan Bugnon et son épouse Laure Cuénoud ont créé «Les Optimistes» à Préverenges. Une UAPE associative pour répondre à la pénurie de places d’accueil de jour dans la commune.

 29.07.2019, 19:00
Lecture: 9min
Premium
Yohan Bugnon et sa femme Laure Cuénoud, ici avec leur fille Julie, ont créé l'UAPE associative "Les Optimistes" qui devrait ouvrir ses portes dans le collège du Léman de Préverenges, dès la rentrée scolaire.

La grogne affichée au début des vacances scolaires sur les réseaux sociaux par les parents préverengeois s’est transformée en trois semaines en action concrète. Et ce, grâce à Yohan Bugnon et son épouse Laure Cuénoud. Comme d’autres familles, le couple s’est retrouvé sans solution de garde pour sa fille Julie, 5 ans, pour la prochaine rentrée. Les actuels résidents de Vufflens-le-Château, qui emménageront à Préverenges à la fin de l’année, ont ainsi créé une association de parents d’élèves pour monter «Les Optimistes», une structure d’accueil de jour. Celle-ci accueillera une vingtaine d’enfants qui n’ont pas été pris en charge par une...

À lire aussi...

Dernières mesuresVaud regrette l'absence de perspectives plus précisesVaud regrette l'absence de perspectives plus précises

TribunalMorges: coupable d’inattention, il roule sur la jambe d’un enfantMorges: coupable d’inattention, il roule sur la jambe d’un enfant

Morges: distrait, il roule sur un enfant

Un chauffeur d’un service de transport accompagné avait roulé sur la jambe d’un enfant de 12 ans en juin 2018, alors...

  23.02.2021 19:00
Premium

Service publicA Gimel, le village monte au front pour sauver sa posteA Gimel, le village monte au front pour sauver sa poste

EpilogueLes édifices historiques de La Côte continueront de se parer d’orLes édifices historiques de La Côte continueront de se parer d’or

Grogne«Six mois pour obtenir une reconnaissance de paternité, c’est aberrant»«Six mois pour obtenir une reconnaissance de paternité, c’est aberrant»

Top