Vivre dans la rue après l'hôtel?

chargement

MORGES Une famille, bénéficiaire de l'aide sociale, ne trouve pas de logement.

Par JOCELYNE LAURENT
  31.12.2012, 00:01
Lecture: 4min
Premium
"Si je continue à avancer, c'est pour mes enfants"
, témoigne Patricia B.*, en quête d'un logement pour elle et ses deux enfants. 
CELINE REUILLE

"Ces temps, je vis avec la peur au ventre" , confie Patricia B.*, à l'émotion contenue, digne et droite, malgré la précarité de sa situation. Son angoisse: se retrouver, elle et ses deux enfants, à vivre dans la rue, dès les premiers jours de l'an.

Peu avant Noël, le 22 décembre, le propriétaire de l'hôtel morgien qui hébergeait la famille lui ordonne, sans ménagement, de quitter l'hôtel d'ici au 7 janvier. Au bénéfice de l'aide...

À lire aussi...

La SarrazLa «dame du pays de la Venoge» a ouvert la voie aux politiciennesLa «dame du pays de la Venoge» a ouvert la voie aux politiciennes

Terre et scèneSaint-Prex: une brochette d’humoristes pour un festival 100% localSaint-Prex: une brochette d’humoristes pour un festival 100% local

MobilitéMorges: des quais sans voiture, mais avec parcimonieMorges: des quais sans voiture, mais avec parcimonie

CoronavirusCovid: Vaud vaccine les jeunes dès 12 ansCovid: Vaud vaccine les jeunes dès 12 ans

ThéâtreCôté jardin, le château de Vullierens plonge dans un univers merveilleuxCôté jardin, le château de Vullierens plonge dans un univers merveilleux

Top