A Changins, les restes de slips déterrés révèlent la vie en sous-sol

chargement

Changins Après deux mois en terre, il est temps pour les 1000 participants à l’opération «La preuve par le slip» d’exhumer les sous-vêtements de coton et d’observer leur état de dégradation qui indique le niveau d’activité des micro-organismes qui rendent le souterrain vivant.

 23.06.2021, 19:00
Premium
Sandie Masson, collaboratrice d'Agroscope, présente le reste du slip enterré il y a deux mois, La dégradation révèle un sous-sol plutôt vivant.

L’invitation lancée en avril dernier par Agroscope aux professionnels de la terre et aux jardiniers amateurs de tout le pays d’enterrer des slips dans leurs champs ou potager avait eu un écho international. Et l’engouement de la population et des agriculteurs avait été excessif. L’institut de recherche a pu choisir son millier de participants en tenant compte de la répartition géographique et des types de cultures ou de...

À lire aussi...

AgricultureSciences: enterrer des slips pour déterminer la qualité du sol à l’échelle nationaleSciences: enterrer des slips pour déterminer la qualité du sol à l’échelle nationale

Top