09.08.2019, 17:20

A Lausanne, les jeunes étaient trop chauds pour le climat

Premium
chargement
1/4  

Mobilisation Le sommet européen Smile for future, qui regroupait les participants aux grèves pour le climat de 38 pays, a pris fin vendredi à Lausanne. Quatre jeunes de La Côte reviennent sur cette folle semaine, qui a vu naître quelques tensions.

«La crise climatique n’a pas de frontières», a assené Finlay Pringle, 11 ans. Le jeune Ecossais, participant au sommet européen Smile for future, a lu vendredi à Lausanne la déclaration finale élaborée tout au long de la semaine. Elle contient trois demandes de la part des jeunes activistes pour le climat: écouter la science, assurer la justice climatique et limiter la hausse des températures à 1,5 degré comparé aux niveaux préindustriels.

Parmi les 450...

À lire aussi...

EnvironnementLe Sommet Smile For Future a adopté une Déclaration de Lausanne sur le ClimatLe Sommet Smile For Future a adopté une Déclaration de Lausanne sur le Climat

EnvironnementClimat: Greta Thunberg, pasionaria du climat, est à Lausanne. Mais qui est-elle vraiment?Climat: Greta Thunberg, pasionaria du climat, est à Lausanne. Mais qui est-elle vraiment?

EnvironnementLes gymnasiens de la région en grève pour le climatLes gymnasiens de la région en grève pour le climat

Top