25.09.2019, 05:00

A Nyon, cette villa centenaire doit migrer de 18 mètres pour survivre

Premium
chargement
A près de 125 ans, la villa du 28 de la route de Saint-Cergue à Nyon pourrait financer sa rénovation en cédant sa place à un immeuble d'habitation.

Nyon Décatie et inhabitée, une maison au style florentin de la route de Saint-Cergue pourrait trouver son salut dans le mouvement. En cédant la place à un immeuble de logement, elle générerait de quoi financer sa rénovation. Les obstacles sont plus juridiques que techniques.

Elle est l’avant-dernière survivante d’un quartier résidentiel typique de l’arrière-gare de Nyon. De la douzaine de villas construites à la fin du XIXe siècle qui bordaient le bas de la route de Saint-Cergue, il n’en reste plus que deux. Celle du numéro 28 devrait être déplacée de quelques mètres pour assurer sa survie.

«Depuis tout petit, j’aime cette maison et ses airs florentins», remarque Georges Tornier, architecte et promoteur, promettant acquéreur de la parcelle en...

À lire aussi...

CORONAVIRUSEtudiant, il prête main forte à l'Hôpital de NyonEtudiant, il prête main forte à l'Hôpital de Nyon

ChroniqueC’était hier: serrons-nous les coudes, mais pas les mainsC’était hier: serrons-nous les coudes, mais pas les mains

En villeRolle: «Mes vacances, c’est ici, sur le bateau»Rolle: «Mes vacances, c’est ici, sur le bateau»

ConsultationsL’ancien hôpital de Morges reprend du service face au coronavirusL’ancien hôpital de Morges reprend du service face au coronavirus

live
VaudCoronavirus: «Nous entrons dans le temps long de cette lutte»Coronavirus: «Nous entrons dans le temps long de cette lutte»

Top