25.08.2020, 18:41
Lecture: 7min

A Nyon, l’Usine à gaz prépare sa mutation artistique

Premium
chargement
A gauche la programmatrice musique Maï Kolly et la nouvelle directrice Karine Grasset partagent les mêmes valeurs.

Culture La nouvelle directrice Karine Grasset mise sur des œuvres généreuses et ancrées dans l’époque pour préparer l’avenir de l’Usine à gaz.

«J’ai pris mes fonctions le 1er avril. C’était la première fois que j’allais diriger une institution culturelle. Rien ne s’est passé comme je l’avais imaginé!»

Ce fameux 1er avril, Karine Grasset, la nouvelle directrice de l’Usine à gaz, s’est trouvée dans un bâtiment dont le chantier était arrêté pour cause de Covid, sans collaborateurs pour la guider. Non, elle n’avait pas imaginé être confrontée à ce silence, à ce calme. «D’un côté, c’était agréable», commente-t-elle, mais de l’autre, sans passage de...

À lire aussi...

NyonUne nouvelle programmatrice pour l’Usine à gazUne nouvelle programmatrice pour l’Usine à gaz

Nyon«L’Usine à gaz doit contribuer à la qualité du vivre ensemble»«L’Usine à gaz doit contribuer à la qualité du vivre ensemble»

CultureTroisième saison hors les murs pour l’Usine à gazTroisième saison hors les murs pour l’Usine à gaz

Top