16.01.2019, 19:34
Lecture: 4min

A Prangins, les deux fronts souhaitent une campagne sans interférence

Premium
chargement
Les ultimes signatures ont été remises mercredi à la secrétaire municipale Laure Pingoud (à g.) par Dorothée Kaltenrieder, Inma Girard et François Krull.

Référendum Comme annoncé, le comité baptisé «Prangins Reste» a remis ce mercredi ses ultimes signatures confirmant l’aboutissement du référendum contre la sortie de Région de Nyon. En face, un autre comité s’est formé pour soutenir la décision du Conseil communal. La campagne peut commencer et devrait se conclure le 19 mai. L’intervention de l’instance régionale n’est guère souhaitée.

A l’heure où débutent les balbutiements de la campagne référendaire relative à la sortie ou non de Prangins de l’association de communes Région de Nyon, un point unit les forces en présence: les représentants de l’organisation régionale ne seront pas les bienvenus au sein du débat pranginois.

«Nous n’allons pas appeler Région de Nyon à l’aide», annonce François...

À lire aussi...

Région de NyonLe comité Prangins Reste a collecté 600 signatures pour son référendumLe comité Prangins Reste a collecté 600 signatures pour son référendum

RéférendumPrangins: le comité référendaire a lancé sa course contre la montrePrangins: le comité référendaire a lancé sa course contre la montre

RégionPrangins: la rupture passe mal du côté du Conseil intercommunalPrangins: la rupture passe mal du côté du Conseil intercommunal

Région de NyonPour Gérald Cretegny, "c'est la population de Prangins qui est prise en otage"Pour Gérald Cretegny, "c'est la population de Prangins qui est prise en otage"

POLITIQUEPourquoi Prangins a décidé de quitter la RégionPourquoi Prangins a décidé de quitter la Région

Top