29.04.2019, 05:00
Lecture: 7min

Arrivée à la Lignière il y a 80 ans, elle n’est jamais repartie

Premium
chargement
Lucienne Veckringer se rend toujours deux fois par semaine à la clinique de La Lignière, afin de suivre ses cours de gym "âge d'or".

Gland Lucienne Veckringer a soufflé ses cent bougies cette année. La vie de l’ancienne infirmière est étroitement liée à la clinique glandoise de La Lignière, qui lui a donné un travail, des loisirs et même un mari.

Lorsqu’on déambule dans les couloirs de La Lignière au côté de Lucienne Veckringer, il faut savoir être patient. Telle une star hollywoodienne, elle est reconnue et saluée par chaque employé, qu’il s’agisse des réceptionnistes, des infirmiers ou des médecins. Des salutations souvent suivies par la même déclaration: «Lui, je l’ai connu quand il n’était encore qu’un apprenti!» C’est que Lucienne Veckringer a fêté cette année son centième anniversaire. Sa vie a pratiquement toujours été liée à la clinique de Gland.

Le 21 janvier 1919,...

À lire aussi...

EXPOGland: la faune s’expose à La LignièreGland: la faune s’expose à La Lignière

Top