18.02.2020, 17:30

Begnins pleure deux ambassadrices de sa mémoire

Premium
chargement
Violaine Bolay (à g.) et Gabrielle Sénéchaud (à dr.) ont œuvré pour que l'histoire de Begnins ne tombe pas dans l'oubli.

Carnet noir Avec les décès de Gabrielle Sénéchaud et Violaine Bolay, la commune perd coup sur coup deux dames à l’esprit indépendant qui avaient publié des ouvrages de référence sur l’histoire de leur village.

Elles ont toutes les deux raconté amoureusement l’histoire de leur village. On doit à Gabrielle Sénéchaud le livre «Begnins à rebrousse-temps», publié en 1989, et à Violaine Bolay l’ouvrage «Begnins en tous sens 1920-1970», édité en 2018. Aujourd’hui, ces deux figures s’en sont allées à l’âge de 84 et 79 ans.

Toutes les deux ont marqué la vie de la commune. Gabrielle Sénéchaud a passé une enfance heureuse au village auprès de son père vétérinaire qu’elle admirait beaucoup....

À lire aussi...

Mémoire collectiveLe Begnins d’autrefois sauvé de l’oubli par les anciensLe Begnins d’autrefois sauvé de l’oubli par les anciens

CULTUREUne figure de Begnins choisit la peinture pour se dévoiler davantageUne figure de Begnins choisit la peinture pour se dévoiler davantage

Top