01.09.2020, 05:00
Lecture: 8min

Biodiversité: le peuple de l’herbe revient vite dans les prairies restaurées

Premium
chargement
Jean-Yves Humbert, professeur à l’Institut d’écologie et d’évolution de l'Université de Berne,  Sylvie Viollier, coordinatrice du réseau La Frontière et son président Ferdinand Baumgartner avec Stève Breitenmoser, spécialiste des orthoptères.

Réseau écologique Ces sept dernières années, plus de 150 hectares de surfaces cultivables ont été réensemencés en prairies naturelles. Les résultats sont déjà perceptibles. La variété et la densité de criquets, grillons et sauterelles est en croissance spectaculaire, même pour deux espèces menacées d’extinction.

Les effets ne se font peut-être pas encore clairement sentir, mais il est possible que, d’ici peu, les prairies de l’ouest du district de Nyon s’avèrent plus bruyantes qu’aujourd’hui. Car c’est une première conséquence heureuse des efforts consentis par les 80 agriculteurs membres du Réseau écologique La Frontière, qui s’étend de Crassier-La Rippe jusqu’au-delà du Bois de Chênes: les populations de criquets, grillons et sauterelles, désignées par leur ordre des orthoptères, ainsi que celles des papillons...

À lire aussi...

EnvironnementDans la région, la nature reprend petit à petit ses droitsDans la région, la nature reprend petit à petit ses droits

REGIONLa nature reprend ses droitsLa nature reprend ses droits

La nature reprend ses droits

Près de 200 agriculteurs ont adhéré aux quatre réseaux écologiques entre Mies et Rolle, essaimant des surfaces...

  23.05.2014 00:01
Premium

AgriculturePourquoi fait-on les foins partout simultanément en ce moment?Pourquoi fait-on les foins partout simultanément en ce moment?

Top