30.09.2019, 18:33
Lecture: 8min

En première, un robot se balade seul dans les couloirs de l’hôpital de Nyon

Premium
chargement
Pour la direction et les employés du GHOL - Daniel Walch, directeur général, Bruno Weiss directeur de la logistique hospitalière, et Mathias Maîtrejean, responsable du laboratoire d'analyses -, l'apport positif du robot livreur ne fait aucun doute.

Automatisation Le Groupement hospitalier de l’Ouest lémanique (GHOL) est le premier établissement à utiliser un robot pour livrer de manière autonome des échantillons au laboratoire d’analyse. Après ce test concluant, ces machines devraient venir en renfort au personnel médical dans un hôpital considérablement agrandi dès 2021.

Il ressemble à un photocopieur qui se promène tout seul dans les couloirs de l’hôpital de Nyon. Il a pour nom TUG T2.5 produit par la firme américaine Aethon, mais le personnel hospitalier qui le côtoie au quotidien l’a déjà surnommé Bob. Derrière ce sobriquet se cache un robot autonome destiné à distribuer du matériel ou des prélèvements à analyser dans les différents services de l’hôpital de Nyon.

Les laborantins ne sont plus des coursiers

Les spécialistes...

À lire aussi...

NyonL’intelligence artificielle arrive au GHOL pour mieux lutter contre le cancerL’intelligence artificielle arrive au GHOL pour mieux lutter contre le cancer

HôpitalHôpital de Nyon: fin d’un long bras de fer autour d’une IRMHôpital de Nyon: fin d’un long bras de fer autour d’une IRM

SANTEArrivé à saturation, l’Hôpital de Nyon entame sa mueArrivé à saturation, l’Hôpital de Nyon entame sa mue

La PosteLa Poste: les robots de livraison ne sont pas près de voir le jourLa Poste: les robots de livraison ne sont pas près de voir le jour

Top