10.01.2019, 19:01

En se concentrant sur deux pôles agricoles, le canton délaissera-t-il Marcelin?

Premium
chargement
Hormis les jeunes en formation, Marcelin abrite aussi la Direction générale de l'agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires, un service qui pourrait être concerné par la centralisation en projet.

Formation agricole Le Conseil d’Etat projette de regrouper ses formations et services de l’agriculture sur deux sites au lieu de cinq actuellement. L’un d’eux sera Changins. Quant au second, il fera l’objet d’un appel d’offres auprès de toutes les communes vaudoises. Morges devra défendre son site de Marcelin.

La communication est passée en toute discrétion, après sa validation par le Conseil d’Etat lors de son ultime séance de l’année 2018: le canton de Vaud entend regrouper sur deux sites l’ensemble des prestations publiques en lien avec l’agriculture. Actuellement, on recense cinq implantations pour la formation et les services agricoles cantonaux sur les territoires de Nyon, Morges, Lausanne,...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

FORMATIONChangins et Marcelin: deux pôles emblématiques où les élèves ont défiléChangins et Marcelin: deux pôles emblématiques où les élèves ont défilé

MORGESMarcelin ouvre ses portesMarcelin ouvre ses portes

Marcelin ouvre ses portes

Sur une initiative du Service vaudois de l’agriculture, le site de Marcelin, à Morges, ouvre ses portes durant deux...

  04.11.2015 00:01
Premium

FormationL’école de Changins se redéfinira pour rester dans l’air du tempsL’école de Changins se redéfinira pour rester dans l’air du temps

RechercheAgroscope restera à Changins après l’abandon du projet de centralisation à PosieuxAgroscope restera à Changins après l’abandon du projet de centralisation à Posieux

Top