31.01.2020, 06:35
Lecture: 7min

Facture sociale: deux députés de La Côte tapent du poing

Premium
chargement
Didier Lohri, à gauche, et Pierre-André Romanens ont mis leurs différences politiques de côté.

Politique Alors que des communes ne se sentent plus représentées par leurs faîtières dans les négociations avec le canton sur la reprise de la facture sociale, deux députés de La Côte tirent la sonnette d’alarme: selon eux, il ne faut faire aucun compromis.

La grogne d’une partie des communes vaudoises vis-à-vis de la facture sociale s’intensifie. Il y a une semaine, des assises inédites sur cette thématique étaient organisées du côté de Rolle. Si avec 114 communes représentées l’événement a été fédérateur, il a aussi été à l’origine de tensions nouvelles entre certains élus et les associations de communes censées les représenter auprès du canton (lire encadré) dans la plateforme de négociation devant aboutir à une nouvelle répartition de la facture sociale et à un nouveau système péréquatif. Auparavant...

À lire aussi...

Facture socialeFacture sociale: «Un premier geste politique à l’ampleur inattendue»Facture sociale: «Un premier geste politique à l’ampleur inattendue»

Top