Grâce à lui, les cloches du temple de Prangins sont à l’abri

chargement

Patrimoine A Prangins, les pièces boisées qui protègent le clocher avaient subi les affres du temps. Un employé communal les a ressuscitées. Une aubaine pour la commune, qui a ainsi économisé plusieurs dizaines de milliers de francs.

 15.09.2020, 05:00
Lecture: 4min
Premium
Francis Macheret a construit les huit nouveaux abat-sons du clocher du temple de Prangins.

Elles sont à nouveau bien abritées, les cloches du temple de Prangins. Alors que les abat-sons qui les protégeaient tombaient en ruine, un employé communal s’est attelé à les reconstruire, à l’identique.

Ces abat-sons servent, comme leur nom l’indique, à envoyer le son vers le sol. Sans eux, le bruit des sonneries partirait à l’horizontale. Mais ces structures boisées ont aussi pour but de préserver le plus possible les cloches et leur châssis des...

À lire aussi...

AgricultureLa vente directe, la solution miracle pour les agriculteurs?La vente directe, la solution miracle pour les agriculteurs?

Biden-PoutineDifficile d'accéder à Genève, terre de sommets, toujours plus sécuriséeDifficile d'accéder à Genève, terre de sommets, toujours plus sécurisée

Saint-CergueLa vache «Mouette» s’est enfoncée dans le sol et y a périLa vache «Mouette» s’est enfoncée dans le sol et y a péri

Reagan-GorbatchevEn marge du sommet USA-URSS de 1985, La Côte accueillait les «premières dames»En marge du sommet USA-URSS de 1985, La Côte accueillait les «premières dames»

SécuritéDepuis les champs de La Côte, on veille sur Biden et PoutineDepuis les champs de La Côte, on veille sur Biden et Poutine

Top