15.09.2020, 05:00
Lecture: 4min

Grâce à lui, les cloches du temple de Prangins sont à l’abri

Premium
chargement
Francis Macheret a construit les huit nouveaux abat-sons du clocher du temple de Prangins.

Patrimoine A Prangins, les pièces boisées qui protègent le clocher avaient subi les affres du temps. Un employé communal les a ressuscitées. Une aubaine pour la commune, qui a ainsi économisé plusieurs dizaines de milliers de francs.

Elles sont à nouveau bien abritées, les cloches du temple de Prangins. Alors que les abat-sons qui les protégeaient tombaient en ruine, un employé communal s’est attelé à les reconstruire, à l’identique.

Ces abat-sons servent, comme leur nom l’indique, à envoyer le son vers le sol. Sans eux, le bruit des sonneries partirait à l’horizontale. Mais ces structures boisées ont aussi pour but de préserver le plus possible les cloches et leur châssis des...

À lire aussi...

CirculationCertains véhicules traversent Bassins à 100 km/hCertains véhicules traversent Bassins à 100 km/h

CULTUREÀ Crassier, Mademoiselle F. sort à nouveau du cadreÀ Crassier, Mademoiselle F. sort à nouveau du cadre

AménagementsVague de mises à l’enquête pour le port de Mies-TannayVague de mises à l’enquête pour le port de Mies-Tannay

JusticeTribunal: couple condamné pour avoir violé ses obligations parentalesTribunal: couple condamné pour avoir violé ses obligations parentales

TravauxL’important lifting de la gare de Rolle est terminéL’important lifting de la gare de Rolle est terminé

Top