26.02.2020, 05:00

Grogne à l'état civil: «Nous ne sommes pas que des marieuses»

Premium
chargement
Plusieurs officiers de l'état civil attendaient les députés de pied ferme, mardi après-midi devant le Parlement vaudois.

Manifestation Les officiers de l’état civil tirent la sonnette d’alarme. Alors que les démissions se multiplient, ils déplorent des conditions de travail difficiles, et des salaires à la traîne. Sans eux pourtant, point de mariage, d'adoption ou encore de naturalisation.

Des dragées, une haie d’honneur et des paniers remplis de papillons. L’ambiance aurait pu être à la fête, mardi devant le Parlement vaudois, à Lausanne. Sauf que les officiers de l’état civil n’avaient pas vraiment le cœur à ça. S’ils avaient revêtu leur écharpe verte et blanche pour accueillir les députés vaudois, c’était pour exprimer leur colère. Pour raconter leur quotidien, fait de stress et de manque de ressources, et dire haut et fort que leurs salaires ne suivent pas. 

On les connaît surtout pour leur...

À lire aussi...

Etat civilLes habitants de La Côte devront préparer leurs noces à YverdonLes habitants de La Côte devront préparer leurs noces à Yverdon

Top