28.05.2019, 19:00
Lecture: 5min

Hôpital de Nyon: fin d’un long bras de fer autour d’une IRM

Premium
chargement
L'IRM de type Tesla 3 a été mis en service il y a trois ans à l'hôpital de Nyon. Ce n'est que désormais que son utilisation pourra être facturée aux patients.

Hôpital Près de trois ans après sa mise en service, le second dispositif d’imagerie par rayonnements magnétiques, acquis par le Groupement hospitalier de l’Ouest lémanique, bénéficie enfin de la reconnaissance attendue de l’Etat. Ce qui lui permet de facturer ses prestations.

«Pourquoi cela a pris autant de temps? C’est une excellente question, dont la réponse ne dépendait pas de moi.» Daniel Walch, directeur du Groupement hospitalier de l’Ouest lémanique (GHOL) est ravi de l’épilogue du différend qui l’a opposé au Département de la santé et de l’action sociale (DSAS) qui a contesté la légitimité de l’équipement mis en service en juin 2016. Il n’en comprend pas la durée avant de parvenir à une solution.

Mais ce dénouement lui convient car, après avoir prolongé le...

À lire aussi...

JusticeAcquitté par la justice, Daniel Walch n’attend plus que le feu vert pour son IRMAcquitté par la justice, Daniel Walch n’attend plus que le feu vert pour son IRM

Imagerie médicaleL’accusation contre le directeur de l’hôpital de Nyon a fondu en cours d’audienceL’accusation contre le directeur de l’hôpital de Nyon a fondu en cours d’audience

NyonAttaqué par Pierre-Yves Maillard, le directeur de l'Hôpital de Nyon se retrouve devant le jugeAttaqué par Pierre-Yves Maillard, le directeur de l'Hôpital de Nyon se retrouve devant le juge

Top