20.05.2020, 05:00

Jean-Pierre Deriaz aura incarné le rôle d’un préfet tout en rondeur

Premium
chargement
Préfet depuis mars 2005, Jean-Pierre Deriaz estime avoir exercé sa fonction au plus près de sa conscience. "Je n'ai jamais eu l'impression d'aller au boulot. En tant que facteur ou préfet, cela a toujours été un plaisir."

District de Nyon Le Copétan vient de souffler ses 65 bougies. Il quittera son bureau préfectoral à la fin du mois sans fanfare ni trompette, situation sanitaire oblige. Retour sur un homme toujours animé par son amour de la chose publique.

Pour l’homme amateur de contacts qu’il est, le semi-confinement et le télétravail ont été une expérience inédite. «Je me suis dit: tiens, on me renvoie à la maison à l’heure de la retraite et pour me faire plaisir, on a fait pareil avec quasiment tous les travailleurs», sourit Jean-Pierre Deriaz qui a fêté ses 65 ans le 2 mai. A la fin du mois, il quittera sa fonction de préfet du district de Nyon qu’il exerce depuis le 1er mars 2005. «Ce...

À lire aussi...

PolitiqueLe préfet du district de Nyon part à la retraiteLe préfet du district de Nyon part à la retraite

NominationAvec Olivier Fargeon, le Conseil d’Etat a choisi un enfant de la région pour préfetAvec Olivier Fargeon, le Conseil d’Etat a choisi un enfant de la région pour préfet

AdministrationTout le monde peut devenir préfet, sur le papier du moinsTout le monde peut devenir préfet, sur le papier du moins

AmendeLe préfet de Nyon pincé avec un verre de tropLe préfet de Nyon pincé avec un verre de trop

DésignationChantal Turin va travailler avec  Jean-Pierre DeriazChantal Turin va travailler avec  Jean-Pierre Deriaz

Top