29.11.2011, 08:33

L'Agroscope, fleuron de l'économie pour Johann Schneider-Ammann en visite à Changins

chargement
Le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann s'est félicité de l'excellence de la recherche agronomique à Changins.
Par sas

Egronomie Le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a visité l'Agroscope de Changins ce mardi 29 novembre. Le ministre de l'Economie s'est plongé dans les travaux de recherche et développement pratiqués à la station fédérale. Il a salué les efforts conjugués des quelque 1000 collaborateurs dont il est également le «patron».

En visite ce mardi matin 29 novembre à Changins, le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a eu un bon aperçu des recherches et du développement pratiqués à l'Agroscope.

Durant plus de deux heures, le chef du département fédéral de l'Economie (DFE) a pu s'entretenir avec les scientifiques de la Station fédérale d'agronomie où trois «ateliers» lui ont été présentés.

La recherche dans le domaine du feu bactérien, la présentation de nouveaux cépages en oenologie, ainsi que la filière de production d'herbages pour l'élaboration du lait et du fromage ont retenu toute son attention. Il s'est également dit enthousiasmé par le projet de nouveaux laboratoires et serres qui devraient voir le jour à Changins.

«En Suisse, notre agriculture a une longueur d'avance sur les pays qui nous entourent grâce à l'excellence de la recherche en agronomie. Mais nous devons maintenir celle-ci, afin de contribuer notamment à relever des défis dans les domaines suivants: la production de plantes moins gourmandes en eau. Et la recherche de solutions pour des systèmes alimentaires suisses durables, de la production à la consommation.»

Changins-Novartis même discours

Mais, à Changins, profitant de la proximité de Novartis, Johann Schneider-Ammann n'a pas manqué d'évoquer son inquiétude quant à l'annonce de la délocalisation du site de Prangins faite en octobre par les dirigeants du géant pharmaceutique.  Il a ainsi tiré un parallèle entre les deux entités de La Côte  pour relever l'importance du maintien d'une place industrielle forte en Romandie.

«J'ai dit aux dirigeants du géant bâlois que nous devions trouver des solutions afin de maintenir une industrie helvétique forte, également de ce côté-ci du pays», relevait le ministre de l'économie au terme de la visite.

«Ici, à l'Agroscope, nous sommes dans un Environnement de recherches agronomiques. Et on ne manque pas l'occasion de combiner ces projets avec ceux des voisins alémaniques et européens. Car on doit se chercher et se trouver pour créer de l'innovation, détaillait-il avant de présicer: j'ai tenu le même discours aux managers de Novartis. La région nyonnaise connaît un fort développement économique. Il s'agit de le maintenir.»

Lire le reportage de Marie-Lea Collardi dans l'édition de La Côte de ce mercredi 30 novembre.

Voir notre galerie photos


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

LitteringRégion: citoyens et associations s’engagent pour des communes propres en ordreRégion: citoyens et associations s’engagent pour des communes propres en ordre

PolitiqueGenolier: deux piliers de la Municipalité la quitteront en juinGenolier: deux piliers de la Municipalité la quitteront en juin

JusticeTribunal: la prison pour avoir agressé gratuitement une connaissanceTribunal: la prison pour avoir agressé gratuitement une connaissance

JusticeTribunal: un voisin trop agressif paie cher pour être sorti de ses gondsTribunal: un voisin trop agressif paie cher pour être sorti de ses gonds

COMMERCENyon: la SIC se réunit après avoir frôlé la dissolutionNyon: la SIC se réunit après avoir frôlé la dissolution

Top