11.02.2019, 12:05

«L’edelweiss a une tonalité citronnée, rafraîchissante»

Premium
chargement
Caroline Cuennet s'est passionnée pour les edelweiss qu'elle cultive à Saint-Cergue et bientôt à Gingins.

Insolite Depuis six ans, Caroline Cuennet cultive la fameuse étoile des neiges à Saint-Cergue. L’emblème suisse s’apprivoise et… se déguste: en vinaigre, en liqueur, en tisane ou en chocolat.

Un amas de petites boules immaculées, duveteuses… Du coton? Non. C’est dans un sac rempli d’edelweiss séchées que Caroline Cuennet plonge ses paumes pour tâcher d’en extraire une «qui ressemble à l’idée que l’on s’en fait», souffle l’habitante de Saint-Cergue. C’est que même si l’emblème helvétique se cultive – eh oui! – il demeure un brin sauvage, d’allure aussi.

«Il y en a des plus rondes, des plus élancées, des plus fines… En séchant elles se recroquevillent. C’est d’ailleurs pour ça que c’est extrêmement dur de les cristalliser au...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

PortraitRolle: des fleurs pour embellir la Grand-RueRolle: des fleurs pour embellir la Grand-Rue

TerroirA Saint-Cergue, elle cultive et cuisine les fleursA Saint-Cergue, elle cultive et cuisine les fleurs

Top