La Garenne n'a jamais accueilli autant de hérissons

chargement
  27.12.2012, 00:01
Premium
Les jeunes n'ont pas réussi à atteindre un poids qui leur permette d'hiberner dans la nature. 
AUDREY PIGUET
LE VAUD

Le froid sibérien qui s'est abattu sur la région en février dernier, a eu pour conséquence de reporter d'un mois les naissances printanières de hérissons, les femelles ayant hiberné plus longtemps que d'habitude. Et à l'automne, le décalage s'est maintenu. Aussi, les petits nés en octobre n'ont pas eu le temps de prendre suffisamment de poids pour hiberner....

À lire aussi...

CrassierCrassier: la place de jeux accueillera une pièce de ShakespeareCrassier: la place de jeux accueillera une pièce de Shakespeare

FruitsLes arboriculteurs ne mettent pas toutes les pommes dans le même panierLes arboriculteurs ne mettent pas toutes les pommes dans le même panier

CultureA la découverte du Centre des collections, le musée des musées nyonnaisA la découverte du Centre des collections, le musée des musées nyonnais

SORTIRExpo, concert, spectacle: nos 3 idées de sorties pour la fin de semaineExpo, concert, spectacle: nos 3 idées de sorties pour la fin de semaine

RestaurationBurtigny: après 24 ans à l’auberge, Robert Bubloz quitte ses fourneauxBurtigny: après 24 ans à l’auberge, Robert Bubloz quitte ses fourneaux

Top