25.02.2020, 18:30

La Municipalité de Crans priée d’être plus verte

Premium
chargement
A Crans, comme ailleurs, les consciences s'éveillent de plus en plus à l'écologie.

Climat Jugé pas assez écologique, l’achat de trois tracteurs par la commune de Crans a fait débat, lundi, lors du Conseil. En prolongement des discussions, les élus ont proposé la création d’une commission de l’environnement et du développement.

En présentant son préavis pour le remplacement d’un trio de véhicules communaux, la Municipalité de Crans n’avait, sans doute, pas mesuré à quoi elle s’exposait. Pourtant l’histoire semblait toute simple, sur le papier du moins: trois véhicules âgés d’une dizaine d’années, affichant entre 2200 et 2500 heures d’utilisation et exigeant des travaux d’entretien coûteux de 24 000 francs devaient être remplacés par trois engins similaires pour un investissement de 100 400 francs. Le tout était validé par la commission des finances, l’affaire semblait entendue.

C’était sans...

À lire aussi...

EnvironnementArzier-Le Muids se dote d’un véhicule électriqueArzier-Le Muids se dote d’un véhicule électrique

PolitiqueCrans: «Une preuve vivante de la folie totale de cette politique cantonale»Crans: «Une preuve vivante de la folie totale de cette politique cantonale»

CRANS-PRES-CELIGNYPour Crans, le changement de nom approche à grands pasPour Crans, le changement de nom approche à grands pas

Top