Le Canton veut renforcer la protection de la nature et du paysage

chargement

Environnement L’exécutif cantonal a choisi La Coquette pour y présenter un avant-projet de loi sur la protection du patrimoine naturel et paysager. «Morges est exemplaire», a relevé la conseillère d’Etat Béatrice Métraux.

 09.07.2021, 18:12
Premium
Jean-Jacques Aubert, municipal à Morges, Catherine Strehler Perrin, cheffe de la division biodiversité et paysage à la DGE (direction générale de l'environnement), Béatrice Métraux, conseillère d'Etat et Sébastien Beuchat, directeur des ressources et du patrimoine naturel à la DGE (de g. à dr.).

Pendant que le Canton tenait sa conférence de presse dans le majestueux parc arboré de l’Indépendance à Morges, vendredi, la rousserolle effarvatte, un oiseau typique des roselières, chantait à cœur joie à deux pas de là.

La Coquette n’a donc pas été choisie au hasard par les autorités cantonales qui souhaitent renforcer la protection du patrimoine naturel et paysager sur tout le territoire. Pour ce faire, un avant-projet de loi est mis en consultation jusqu’à mi-septembre....

À lire aussi...

POLITIQUEA Bassins, la nouvelle Municipalité prend ses marquesA Bassins, la nouvelle Municipalité prend ses marques

VaudUne nouvelle meute de loups à la vallée de JouxUne nouvelle meute de loups à la vallée de Joux

VerdictNyon: le droit d’auteur prime, malgré les frontièresNyon: le droit d’auteur prime, malgré les frontières

NyonLe cygne, cet emblème du Léman mis à l'honneur à NyonLe cygne, cet emblème du Léman mis à l'honneur à Nyon

Terre SainteConseil de Commugny: l’union sacrée retrouvée?Conseil de Commugny: l’union sacrée retrouvée?

Top