31.07.2019, 20:46

Le conseiller fédéral Guy Parmelin arrive à pied pour visiter Agroscope à Changins

chargement
Après avoir polinisé du blé, le Conseiller fédéral Guy Parmelin écoute les explications d'Eric Droz à propos de la conservation in vitro des plantes.

Recherche Le ministre de l’économie était le meneur d’une randonnée organisée par deux magazines suisses. Le but de la ballade était la station de recherche des hauts de Nyon qui attend toujours que son avenir soit clairement défini. Le conseiller fédéral est resté prudent en cette journée conviviale.

C’est à pied, suivi d’un groupe de près de 150 randonneurs invités par «L’Illustré» et son pendant alémanique la «Schweizer Illustrierte», que le conseiller fédéral UDC en charge de l’économie est arrivé sur le domaine de Changins. Guy Parmelin et sa troupe en provenance de Bursins – avec une escale à Begnins pour se sustenter – étaient attendus par les scientifiques de la station de recherche agronomique, ainsi que les syndics des trois communes territoriales, Nyon, Prangins et Duillier.

Visite d’une «institution d’excellence»

Après avoir loué «la quête permanente d’efficience et de flexibilité» opérée par Agroscope, le ministre qui chapeaute également l’Office fédéral de l’agriculture a rappelé qu’un processus d’analyse est en cours pour clarifier les prestations assurées par cette «institution d’excellence».

La directrice centrale d’Agroscope, Eva Reinhard, puis le responsable du site de Changins, ont rappelé les objectifs fondamentaux de ce centre de compétence réparti en 10 sites: l’amélioration des plantes tout en préservant les ressources génétiques végétales, la protection des plantes tout en minimisant les risques pour le producteur, le consommateur et l’environnement, ainsi que la quête de produits alimentaires de qualité.

Un long processus en cours de restructuration d’Agroscope

Au gré de la visite d’une partie des douze stands exposant le quotidien des chercheurs d’Agroscope Changins, le politicien s’est montré particulièrement intéressé. Il a ainsi évité d’aborder les questions sensibles qui ont ébranlé les tout nouveaux bâtiments nyonnais l’an dernier. A l’heure d’une brève interview, Guy Parmelin rappelle que le processus de mise en place détaillée de la restructuration d’Agroscope est toujours en cours.

«La stratégie générale est connue, à savoir un hub central à Posieux (FR), deux campus dont Changins et un certain nombre de satellites. Le Conseil fédéral tient à travailler en collaboration avec les cantons pour ces satellites. Nous n’aurons pas de plan précis avant la fin de l’année, voire le milieu de l’an prochain. Quant aux effectifs, impossible de dire à ce jour combien de collaborateurs travailleront où», indique l’ancien agriculteur de Bursins, en filant vers le canton de Fribourg où il est attendu en soirée, avant d’enchaîner un rendez-vous à Soleure demain et deux discours dans le canton de Vaud, dont un à Etoy.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AgricultureDans les champs de Changins, le futur quinoa suisse sous la loupe d’AgroscopeDans les champs de Changins, le futur quinoa suisse sous la loupe d’Agroscope

AgricultureLa station de recherche Agroscope devrait être renforcéeLa station de recherche Agroscope devrait être renforcée

Agroscope doit être renforcé

La station de recherche Agroscope doit être renforcée. Après le National, une commission du Conseil des Etats propose...

  22.01.2019 18:03

AgricultureAgroscope: la solution "optimale" a été adoptéeAgroscope: la solution "optimale" a été adoptée

RechercheAgroscope restera à Changins après l’abandon du projet de centralisation à PosieuxAgroscope restera à Changins après l’abandon du projet de centralisation à Posieux

AgricultureUne commission s’oppose à la centralisation d’AgroscopeUne commission s’oppose à la centralisation d’Agroscope

Top