Le dernier vestige du tram Rolle-Gimel cédera sous les bulldozers

chargement

Rolle Bâtis avant 1898 par la compagnie du tram Rolle-Gimel, les édifices entre autoroute et bretelle d’entrée ont abrité un dépôt ferroviaire, une usine électrique, des locaux provisoires de la police et une entreprise de construction. Ils ont même été le théâtre d’un meurtre. Leur démolition est soumise à l’enquête publique.

 06.08.2019, 19:00
Lecture: 5min
Premium
Les bâtiments de la route de la Vallée 6 ont abrité les dépôts et bureaux du tramway Rolle-Gimel, l'entreprise de construction Chapuis SA, la police et le centre d'entretien de l'autoroute, avant d'accueillir plusieurs artisans durant une vingtaine d'années.

Ils n’ont rien de flamboyants, mais les bâtiments enclavés dans la jonction autoroutière de Rolle, au numéro 6 de la route de la Vallée, abritent quelques pans de l’histoire rolloise. Ceux-ci font l’objet d’une demande de permis de démolir afin de permettre le réaménagement du quartier et la réalisation des nouvelles caves Schenk. La fin d’entrepôts qui ont été vraiment multifonctionnels.

Dépôt ferroviaire et centrale électrique

Les bâtiments avaient été modernisés et agrandis par Chapuis...

À lire aussi...

UrbanismeRolle: un obstacle de moins pour le projet de SchenkRolle: un obstacle de moins pour le projet de Schenk

UrbanismeRolle: le projet de la Maison Schenk est suspendu à un nouveau recoursRolle: le projet de la Maison Schenk est suspendu à un nouveau recours

POLICES'entraîner sur une autoroute videS'entraîner sur une autoroute vide

La question du jourA quand le premier coup de pioche du développement de Schenk?A quand le premier coup de pioche du développement de Schenk?

La question du jourLa question du jour: pourquoi la bretelle d’autoroute de Rolle a été refaite, alors qu'elle devra être détruite et déplacée?La question du jour: pourquoi la bretelle d’autoroute de Rolle a été refaite, alors qu'elle devra être détruite et déplacée?

Top